AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Recherches des prédéfinis.

Nous avons quelques prédéfinis qui n'attendent plus que vous !
Serez-vous tentés pour incarner l'un d'eux ?


Partagez | 
 

 Réincarnation ailée, Imperius (100%)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
» Conseillère du Conseil «» Conseillère du Conseil «
avatar


Date d'inscription : 18/08/2017
Messages : 47

Feuille de personnage
Informations:
Relations:
Pouvoirs :

MessageSujet: Réincarnation ailée, Imperius (100%)   Ven 18 Aoû - 7:36


I M P E R I U S
Seigneur Empyréen


20 - Ange - Conseil - Épéiste



NOM ∆ (Nom d'antan : Gewen)
PRÉNOM ∆(Prénom d'antan : Persei)
Nom d'Ange ∆ Imperius
AGE ∆ 20 ans
SEXE ∆ Féminin (bien que... *toussote*)
ORIENTATION SEXUELLE ∆ Pansexuelle

RACE ∆ Ange
CLASSE ∆ Bonne épéiste, avec quelques talents en magie céleste offensive
CLAN ∆ Appartient au Conseil
MONTURE ∆ Elle se sert usuellement de ses ailes pour se déplacer mais dispose d'un grand Dragon-Sire cuirassé qu'elle enfourche lors des batailles qui le nécessitent. Nommé Midgardsomr qui signifie Père des tempêtes en elfique, il s'agit d'un très bon compagnon qui ne quitte que très rarement Imperius. Elle n'est pas pour autant un chevalier-dragon et ne sait pas très bien se battre lorsqu'elle le chevauche, mais il fait très bonne office de familier de combat pour la défendre. Munie seulement de ses ailes, elle serait aisément estropiée par les archers adverses et l'utilise donc principalement pour charger dans le cœur des batailles et souffler les lignes ennemies.
FAMILIER ∆ Abaddon, sa grande estramaçon, est dotée d'une conscience et se change en un petit compagnon ailé et intelligent quand il n'est pas nécessaire de se battre.

Une image du dragon ici

Une image du familier ici


__________

TAILLE ET POIDS ∆ 1m68, pour 80kg. Imperius apparaît comme très (trop) ronde malgré sa grande beauté. Un trait de sa vie antérieure ?
COULEUR DES YEUX ∆ Azurins, avec des éclats verdoyants qui entourent son iris de jais.
COULEUR DE CHEVEUX ∆ Blonds crémés, allant vers un blanc aux reflets argentés/bleutés.

STYLE VESTIMENTAIRE ∆ Collants de bonne facture plaqués d'une armure en or.
SIGNES PARTICULIERS ∆ Deux ailes longues aux plumes translucides et imprégnées d'énergie, une longue natte de cheveux nouée d'un ruban bleu roi. Des hanches et un postérieur ainsi que des cuisses très développées, ainsi qu'un large bassin. Cette corpulence grassouillette n'entache en revanche pas sa prestance angélique. Un certain cynisme dans son caractère malgré sa bienveillance.



Caractère

L'on dit que le vécu d'une personne façonne son âme, veiller sur la source de magie d'une planète entière doit alors certainement altérer la psychologie d'une personne. Rendant cette dernière un peu trop zélée dans sa vertueuse tâche. N'en croyez pas ce proverbe, Imperius n'est ni plus ni moins qu'une guerrière échelonnée sur de grands talons sociaux. Voyez la pauvre comme un conquérant, un chef de guerre, que l'on aurait assis sur un trône pour l'assommer de paperasserie. Elle n'aurait pu refuser un tel honneur, ses faits d'armes plaçaient l'épéiste auprès des plus hauts-gradés. Ancien élite des Aëriths, la pauvre avait tragiquement trouvé la mort face aux rebelles dans une quête qui n'était point la sienne, mais n'en voulait pourtant pas à ses derniers dans son après-vie. Sa bravoure l'avait façonnée une fois encore sur Vasterya, faisant d'elle un ange impartial mais loyal à sa cause. Et que cette cause soit la sienne ou celle d'autrui, Imperius respectait ses adversaires. Elle comprenait les motivations de la Rébellion, mais appréhendait les aspirations chaotiques de ses nouveaux rivaux, les démons.

Au sein du Conseil, elle était le mouton noir. Dévouée à sa cause, mais déphasée dans ses ambitions, le fanatisme qu'elle éprouvait de son vivant pour la cause des Aëriths s'était clairsemé sous sa nouvelle forme angélique. Elle était devenue plus sage et remettait en question les vérités distribuées par le Conseil. Malgré ses vertus, cette créature divine avait des défauts, qu'elle avait involontairement confisqués à ses frères et sœurs du pêchers, les démons. La gourmandise était son plus grand, le second était l'envie. Elle enviait cette vie de libertés et de convictions que les rebelles vivaient. Elle voulait du jour au lendemain s'envoler vers un chemin sans détours, comme un vagabond en quête de nouveaux paysages plutôt que de nouveaux ennemis. Mais que pouvait-elle y faire ?

Imperius vouait une certaine sympathie envers les animaux, ce comportement innocent s'illustrait paradoxalement dans son statut de membre du Conseil. Elle aimait voyager quand elle n'était pas encastrée dans ses bureaux à sermonner ses exécutants ou à rédiger des missives politiques. Par ailleurs, c'était son puissant Dragon-Sire, Midgardsomr dont elle avait récupéré l’œuf à la Montagne des Glaces qu'elle chérissait le plus. Abaddon lui, n'était qu'un petit être vicieux qui aimait se jouait d'elle, une espèce de fée malicieuse d'une certaine manière. Mais c'était sa lame, et elle n'aurait échangée celle-ci pour rien au monde. Bien qu'elle fut brisée à de nombreuses reprises, la guerrière céleste l'avait une fois de plus reforgée d'un vrai-mithril enchanté lorsqu'elle était revenue à la vie sous son apparence angélique, c'était une manière pour elle de recoller les morceaux, mais jamais elle n'aurait pensée qu'elle aurait à le faire sans la compagnie de son grand frère. Car pour lui, à contrario de sa monture et de son familier, elle n'éprouvait plus le moindre amour, et y songer étripait lentement sa bonne humeur qui contrairement aux croyances, n'était pas infinie. Les anges n'étaient pas des concentrés pur-jus de bonnes émotions, ils n'étaient ni plus ni moins que des réincarnations divines de ce qu'ils étaient.

Elle était assise sur l'un des somptueux balcons de Limstella à contempler le ciel nuageux irisé d'une lueur cardinal. Et son quotidien n'était pas prêt de changer, elle était l'une des dirigeantes du Conseil à présent et sa responsabilité voulait qu'elle se ménage pour accomplir son devoir. Elle se leva d'une impulsion du bout des doigts de la main droite, puis redressa l'échine, elle inspira en fermant les paupières puis tourna les talons afin de retrouver ses quartiers.


Histoire

La maison Gewen, une famille de haute-noblesse qui d'après les rumeurs aurait du sang elfe parmi ses lointains aïeux, a toujours disposé d'une place de choix au sein du Conseil. Justes et bien élevés, les Gewen agissent toujours dans l'intérêt moral plutôt que l'intérêt commun. Malheureusement, ses derniers descendants ne connaîtront aucune postérité.

Dans les grandes bâtisses d'albâtres de Limstella, Persei vit le jour. Le nourrisson fut extirpé du ventre de sa mère non sans encombres et proclamait déjà une certaine combativité même dans le berceau. Lancefal, son père voyait en elle une pièce de choix pour épauler son aîné Irion qui était destiné à le remplacer au sein du Conseil. Mais le père enclin aux bonnes augures se trompa malheureusement dans ses prédictions.

Il éleva ses deux enfants comme il était nécessaire de le faire, au sein des Aëriths afin qu'ils puissent servir les intérêts du Conseil et fassent leurs preuves. Lancefal ne doutait pas une seule seconde du talent dont disposait son fils et fut bien étonné par les aptitudes guerrières de sa fille qui parvenaient à égaler celles de son frère. Très jeunes, les deux rejoignirent l'élite des Aëriths, non pas sans l'aide de la notoriété de la Maison Gewen qui avait le pouvoir faire pencher la balance. Mais c'était ainsi au Conseil, tout se jouait sur votre bonne facture charnelle, un enfant d'une bonne famille avait plus d'aisance à monter les échelons qu'un moineau de ferme.

Au fil des années, les deux frères et sœurs ne cessaient de progresser, ils étaient devenus un symbole de justice impériale capable d'endiguer à la fois les multiples menaces qui pouvaient avoir la témérité de se tenir devant eux. Quand Lancefal, le père des deux enfants, lâcha son dernier soupir, c'est Irion qui devint l'héritier direct des Gewen. Alors âgé de 30 ans et combattant dont la renommée n'avait d'égal le talent au sabre. Persei avait alors 28 ans, mais n'était qu'au début de ses ennuis, car les terribles convictions de son frère aîné allaient chambouler les fondations de sa propre existence.

Devenir le dirigeant d'une grande famille changea soudainement le quotidien pourtant bien moelleux des deux guerriers. Alors que Persei restait perplexe face à l'étendue d'un tel pouvoir, Irion se laissa entraîner dans le faste et les mondanités d'une vie de richesse à Limstella. Où était donc passé son entraînement d'Aërith qui l'avait formé dés l'enfance à agir avec justesse et retenue ? Il n'en avait visiblement plus rien à faire et délaissa rapidement ses responsabilités qui demandaient à ce qu'il accède au siège de dirigeant du Conseil de son défunt père. Le refus d'un tel devoir se payait bien évidemment par une lourde peine, mais aucun garde, aucune escorte n'arrivait à faire plier le sabreur débauché qui mettait en pièces ceux qui essayaient de l'arrêter dans ses nombreux domaines. Il décida finalement de quitter Limstella, personne n'avait idée de comment, il avait pu faire, ni même les raisons obscures qui justifiaient son changement de comportement, ce qui était certain en revanche, c'est qu'il avait mis à mort la réputation de la Maison Gewen, et écrasa toutes chances pour sa petite sœur de se racheter auprès des Aëriths et du Conseil. C'était maintenant un criminel hautement recherché accusé de multiples meurtres, d'insubordination envers le conseil, mais surtout de haute trahison.

En plus d'avoir mis à bas la réputation d'une haute-maison qui s'était forgée de génération en génération, Irion avait totalement liquidé la fortune familiale peu avant son départ. L'un des notaires affirmait pourtant à sa sœur écroulée qu'il s'agissait de dons qu'il avait fait envers une cause de contrebandiers à Eldarion. Peu importe ce qu'il avait en tête, personne n'avait était capable de l'arrêter et Persei n'était plus en mesure d'agir elle non plus. Face aux rumeurs colportées dans son dos, aucun capitaine des Aëriths aurait était assez stupide pour mettre sous ses ordres ne serait-ce qu'une petite patrouille de recrues. Elle était la pestiférée de la garnison et décida que cela ne pouvait plus durer. Du jour au lendemain, la jeune femme plia bagages pour vagabonder hors des portes de la Cité. Elle n'espérait pas retrouver son frère, simplement voir le monde et oublier ces événements tragiques qui avaient mis son dur labeur en déliquescence.


Plusieurs années après son exil, la jeune femme revint à Limstella. Elle était devenue une véritable inconnue, la tragédie de cette famille déchue n'était plus à la bouche des roturiers et elle pouvait finalement arpenter les multiples dédales de la ville sans essuyer de multiples simagrées accusatrices. Son exode vers Limstella se justifiait dans son désir de se venger contre sa vie d'avant. Elle allait intégrer les Aëriths à nouveau, sous une nouvelle identité. Elle allait prouver au monde entier qu'il n'est pas nécessaire d'être quelqu'un de privilégié pour succéder à la réussite, elle allait vaincre cette injuste réalité.

Sous le titre d'Imperius, le guerrier à la claymore démesurée ne tarda pas à faire parler de lui. Combattant redoutable au sein de l'élite des Aëriths qui l'avait intégré malgré son âge avancé de part ses capacités au combat hors normes. Affublé de cheveux courts et de peintures martiaux au visage, personne ne s'était pourtant doutée de qu'il il s'agissait. L'ancienne épéiste magnat avait drastiquement changée. Son corps potelé qui avait l'habitude de sévir les multiples pâtisseries et hors d’œuvre que l'argent des Gewen pouvait lui offrir était devenu sec et musclé et sa longue chevelure blanche était maintenant une coupe courte au carré. Mais cette identité factice avait beau lui enfanter une vie nouvelle, elle ne pouvait oublier ce qu'elle était à l'intérieur. Malgré ses réussites lors des batailles et sa nouvelle gloire, elle ne pouvait oublier la partie gangrenée de son existence, Irion.

Elle entreprit de le retrouver et sacrifia de longues années de recherches, la puissante guerrière à l'identité méconnue était maintenant âgée de 37 ans, la fleur de l'âge. Et c'est un beau jour que ses recherches portèrent leurs fruits. Un épéiste talentueux avait était aperçu aux alentours du Désert de Lewtia, accompagné de coupe-jarrets, il y aurait fait plusieurs victimes dont une guilde toute entière de marchands itinérants. Après plusieurs jours de voyages à dos d'un griffon que le Conseil lui avait légué. Imperius arriva à bon port, elle ne traquait pas cette homme sous l'identité vengeresse de Persei Gewen, sa sœur qui avait était injustement piégée par les méfaits de son maléfique frère, mais sous le nom d'Imperius, un élite des Aëriths aux intentions vindicatives concernant le jugement de dangereux criminel.

Après des heures d'interrogations au Village de Lewtia, Imperius parvint à obtenir des informations sur les intentions de l'homme qu'elle traquait. Il avait visiblement rendez-vous dans l'une des cavernes siégeant au pied des montagnes qui couronnaient cette vallée désertique avec un membre des Kardryar. Imperius allait faire d'une pierre deux coups en assouvissant sa vengeance et en descendant un trafic ennemi.

Quand elle se retrouva sur le lieu de la transaction, accompagnée de plusieurs soldats revêtit d'atours en mailles munis de plates, elle pu enfin voir de ses propres yeux son "meurtrier", celui qui lui avait arraché son berceau tranquille pour assouvir ses projets personnels. Visiblement, il était seul. Imperius donna l'ordre à son escorte de surveiller les environs tandis qu'elle s'avança pour s'approcher de lui, peut-être trop même. Car aussitôt, fut-elle un pas d'un centimètre trop près que le bretteur dégaina sa lame pour se retourner et se jeter sur elle d'un impulsion précise du pied gauche. Imperius dégaina juste à temps son estramaçon pour parer l'attaque, elle pu dés lors observée droit dans les yeux son déchu frère.



"- Cela fait longtemps Persei, je n'aurais pas imaginé que tu m'en veuilles autant d'avoir mis à feu un héritage auquel tu n'étais de toute manière pas destinée."

Imperius grogna alors qu'elle continuait à entrechoquer sa lame runique contre l'épée incurvée de son adversaire, elle s'exclama ainsi ; emplie de véhémence.

"- J'ai fais la paix avec tes machinations macabres depuis longtemps Irion, je ne suis pas ici pour ma vengeance, mais simplement pour que tu répondes de tes crimes envers le Conseil."

Alors que cette mêlée s'éternisa et qu'Imperius n'arrivait pas à faire plier son frère, elle décida de quémander l'aide de ses soldats qui vinrent s'enquérir de l'aider dans cette boucherie héroïque. Mais sa maîtrise si parfaite de la lame rendait cet homme quasi-invulnérable, Imperius s'éjecta hors du combat d'un bond en arrière puis chargea l'essence magique contenue dans les runes de sa lame avant d'effectuer une puissante charge pour mettre à terre son frère. Le combat avait duré plusieurs minutes déjà et la pauvre était déjà épuisée par la chaleur assommante du désert, cet assaut était sa dernière chance de prendre le dessus. Elle s'élança, battant le désert de ses foulées colossales et transpirantes de détermination.


"- IRIOOOOOOOOOOON !" s'écria Imperius, tout en voyant ses soldats faillir au combat les uns après les autres, l'épéiste n'était visiblement qu'à l'échauffement et reprit alors son sérieux afin d’occire ses ennemis. Quand Imperius n'était plus très loin, ils n'étaient plus qu'elle et lui. La pauvre s'empressa d'arrêter sa charge, tétanisée par la folie meurtrière de son frère. Mais sa charge avait trop d'élan, ses pieds s'enlisèrent dans le sable et Irion n'eu qu'à tendre la lame pour que la pauvre vienne s'empaler dessus, désabusée par son effroi qui lui fait lamentablement baisser sa garde. Elle était touchée et impuissante.

"- Décidément jeune sœur, tu as conservé ce don idyllique de toujours te tourner en ridicule." Il s'esclaffa un court instant et passa la main dans les cheveux d'Imperius pour la décoiffer, avant d'extirper sans mépris sa lame hors de sa victime, résultant d'un grognement d'agonie avant que la pauvre ne s'écroule lentement sur le sable chaud, colorant la couleur dorée du grain à l'écarlate. Irion n'était déjà plus là. Ce sabreur aux intentions maléfiques avait réussi sa transaction et décimé à lui seul un petit escadron des Aëriths et sa gradée en une seule escarmouche. C'était un véritable démon du combat, une série meurtrière personnifiée au sang chaud à l'idée d'émouvoir ce sentiment d'action. Lors des combats, il se sentait vivant, et cette impression de vie donnait la mort à ceux qui lui faisaient face.


Mais elle était différente, elle avait survécu à ce débitement chirurgicale qui avait pourtant neutralisé ses organes vitaux. Elle rampait difficilement, inspirant du sable par les narines d'une respiration rauque et agonisante, jusqu'à ce que sa complainte finisse par attirer des voyageurs. En essayant d'identifier ces derniers, elle remarqua les lins pourpres qui identifiaient les membres de la Rébellion. Ces représentants de la cause rebelle l’inspectèrent et un membre s'exclama.

"- C'est une élite des Aëriths, que faisons nous ? Nous ne pouvons la laisser là, même si c'est notre ennem-.." L'éclaireur se fit interrompre brusquement par son supérieur.

"- Tu veux bien te taire ?" Dit-il avait de s'abaisser vers Imperius, une dague à la main, il fixa la pauvre droit dans les yeux, lui donnant une lueur d'espoir. Avant de lui trancher la gorge sans procès. Elle cracha du sang et sa vue vira au noir, n'ayant eu gré que d'entendre les dernières paroles de ses bourreaux.

"- Pas de pitié pour nos ennemis, surtout si c'est une supérieure de ces chiens. Combien des nôtres à-t'elle froidement tuée pour atteindre son grade ? Voyez cela comme une fleur, nous lui rendons la pareille. En route, pour la Rébellion !"


Où le choix commence finissent le paradis et l'innocence, cette fin fortuite au beau milieu d'un désert.
C'était elle qui l'avait voulue, elle savait que cette mission était risquée et avait échouée une fois de plus.
Il n'y avait plus rien, le néant, mais aussi un sentiment de bienfaisance qui traversait son échine et offrait à la défunte un sentiment de contentement enchanté. En effet, la pauvre n'avait plus faim ni froid, ni chaud, ne ressentait même plus les affres de l'âge et de la fatigue, ou même les piqûres incessantes de sa plaie profonde et ouverte au torse, elle n'était plus parmi les vivants, elle était nul-part. Comme un sommeil éveillé qui dura dieu sait combien de temps jusqu'à ce qu'une impression de lourdeur empoigne ses mollets. Elle se sentait petit à petit, sans notion réelle de la chronologie, de plus en plus lourde jusqu'à ce que ses paupières s'ouvrent sur une lumière aveuglante et scintillante. Des sons volatiles chantants vinrent caresser ses tympans comme s'il s'agissait de la première fois, une nouvelle naissance,
une seconde chance ?


Elle s'était réveillée dans un bosquet verdoyant, aux abords d'une rivière aux reflets turquoise. Cet endroit lui était familier. Aux sommets, des arbres se trouvaient des fleurs allant du mauve au rouge, une véritable fresque végétale aux tons prune décoraient le ciel. Un océan de couleur où elle se sentait en paix, était-elle au paradis ? Complètement dévêtue et relativement potelée, ou très ronde pour certains, d'une teinte de peau plus pâle et laiteuse. Son corps de guerrière musclée n'était qu'un lointain souvenir, elle avait l'impression d'être revenue à l'âge de ses 20 ans. Alors qu'elle pivotait gracieusement pour observer son corps, un élément étranger à la douceur d'une plume caressa son fessier. Elle se découvrit deux grandes ailes transparentes imprégnées de mana, la jeune femme ignorait ce qu'elle était devenue, mais ses sentiments intérieurs s'étaient atténués. Elle n'avait plus de détermination ou d'angoisse, elle était en véritable paix intérieure, un bien-être similaire aux légendes sur l'après-vie. Mais elle n'était plus morte, non. Imperius était revenue sous les traits d'un reflet divin d'elle-même. Certains traits avaient atteint leurs paroxysmes, comme sa beauté. Il était en effet de rumeur que la jeune Persei était charmante, mais pas à ce point, l'ange était désormais d'une beauté presque mythique, ses cheveux étaient devenus longs et brillants, soyeux comme la crinière d'une licorne. Ses courbes s'étaient amplifiée, la rendante bien plus grosse qu'à ses derniers souvenirs, mais cela ne la trahissait pas, la belle jeune femme gardait un certain charme dans cet attirail de perfection angélique. Le destin avait-il eu pitié de son infortune providence ?

La gracieuse nymphe céleste marcha dans ce bosquet plusieurs heures, jours, jusqu'à le reconnaître. C'était la Forêt des murmures et cette ravine aux côtés duquelle la douce s'était éveillée ne pouvait être que la Rivière Masamune où il était fréquent de rencontrer d'imposants Koï colorés remonter le courant. Elle se souvenait en pêcher avec son frère dans son enfance, et de ce souvenir qui aurait du rappeler de mauvais instants elle ne ressentit rien. Elle n'avait dés à présent que très peu d'affections mauvaises, ce n'était plus qu'un concentré de pureté et d'innocence. Au pied de cet afflux aquatique, elle reprit sa route et prit le temps d'apprendre à vivre de nouveau. Au début, la pauvre trébuchait régulièrement, mais trouva rapidement sur sa route une famille d'accueil aux alentours de Lonarosh. Il s'agissait d'une marquise connue pour sa bonté, elle accepta d'héberger son hôte, de part sa curiosité devant son espèce et son étrange beauté. Avec son aide, Imperius pu emprunter des vêtements propres et un étalon pour se rendre à Limstella, elle avait des choses à y faire, un honneur familial à laver, même si ce n'était pas en son nom.


Après plusieurs semaines, et de menus travaux effectués envers des particuliers, la jeune femme trouva la somme nécessaire pour s'obtenir un équipement de fortune. Une tenue rapiécée et une lame dans un alliage d'acier Ragnarokien suffirait. Il était temps pour elle d'être à la hauteur, non pas pour les Aëriths, mais pour son devoir envers la Maison Gewen. Elle s'élança dans une aventure jusqu'aux Montagnes des Glaces pour y atteindre l'un des sommets de cet imposant collier terrestre constitué de neige et de rocs volcaniques. Là-bas, l'on disait qu'une espèce très dangereuse de Dragon-Sire sévissait, Akasha. Elle terrorisait les contrées voisines et s'illustrait comme un ennemi suffisant à abattre pour faire briller le nom Imperius. Car c'est ce qu'elle cherchait, regagner la confiance du Conseil pour une troisième et dernière chance. Une fois dans la caverne, les ossements décharnés de ses malheureux adversaires jonchaient la grotte au lit de neige salie par les gravas. Puis un grognement attira l'attention d'Imperius qui dégaina sa lame. Celle-ci allait être d'une bien piètre utilisé face à un Dragon-sire cuirassé de la carrure d'Akasha, mais l'ange téméraire avait un plan. Le nid de cette dangereuse créature ailée allait devenir sa tombe.

Depuis sa renaissance, Imperius s'était découvert une nouvelle affinité à la magie, elle qui n'en avait jamais eu de son vivant. Les arcanes cosmiques, l'épéiste était maintenant capables de conjurer cet élément qui semblait être un mélange équilibré de foudre, de glace et de feu. Similaire à l'énergie irradiante de la queue d'une comète. Sa maîtrise de cette magie était rudimentaire mais suffisante pour mettre en application son plan. Quand le Dragon-Sire s'extirpa de la pénombre, Imperius se joua de lui en utilisant sa petite taille comparée à la créature colossale pour le feinter et passer à travers de nombreux recoins. Akasha, en essayant de suivre, se cogna à de nombreux recoins de la caverne, menaçant une avalanche qui n'allait pas tarder. Dés lors Imperius vit l'opportunité s'offrir à elle aussitôt qu'elle entendit les grondements de la montagne et de la neige qui dévalait. Elle virevolta de ses ailes véloces jusqu'au nid pour en récupérer un œuf, car Akasha était la dernière de son espèce de Dragon-sire, puis Imperius se propulsa contre une des cavités de la grotte, pour s'en échapper. Alors que son adversaire titanesque tenta de la suivre, un puissant torrent de glace et de neige s'écrasa, condamnant le dragon à être occis par cette retombée surpuissante.

Imperius vola jusqu'à Limstella et il ne fallut pas beaucoup de temps pour que la guerrière soit acclamée et honorée partout où elle allait. Les légendes à son sujet se multipliaient, certains disaient qu'elle s'était réincarnée en ange, d'autres qu'elle avait désertée et s'était fait passer pour morte dans ce désert. Mais les ragots et les commérages n'intéressaient pas le Conseil. Seul les actes comptaient, et devant un tel haut-fait, Imperius fut une fois de plus intégrée chez les Aerïths comme élite. Elle garda l’œuf de Dragon-sire pour elle et s'arma d'un herpétologiste de renom pour permettre la naissance du dragonnet qu'elle ne tarda pas à nommer Midgardsomr. "Le père des Tempêtes", il s'agissait là d'un nom que la jeune femme avait retenue d'un roman de son enfance, et ce nom semblait sis à ravir à cette petite tête d'enclume cornue.

L'ange poursuivit son entraînement et s'habitua à son nouveau corps, à sa nouvelle magie. Et continua d'honorer sa présence au sein des Aëriths. Quand le temps fut venu, c'est elle qui coordonna de nombreuses recherches à travers Vasterya pour retrouver son frère et quand il fut trouvé, elle ne perdit pas une seule seconde pour enfourcher Midgardsomr.

Alors que cet épéiste tuait les renforts qui tentaient de l'arrêter et s'apprêtait à achever un soldat, Imperius arriva à temps au sol et vint parer son exécution de sa lame en acier usée. Irion ne pu reconnaître sa petite sœur cette fois, qui était morte à ses yeux, et face à la magie céleste d'Imperius, il ne résista pas bien longtemps, déjà épuisé par la dizaine de soldats Aëriths qu'il avait vaincu, c'était maintenant Imperius qui lui passait les fers. Elle l'attacha d'une chaîne suspendue à son dragon et le conduisit jusqu'aux balcons en hauteur du conseil pour le jeter aux pieds des dirigeants avant de se poser avec son dragon. C'était au Conseil que cette affaire était reléguée, car Irion était un héritier déchu au siège de dirigeant de son père, Lancefal. De part son arrestation, c'est à Imperius qu'il fut offert la place. Ironiquement, ils n'avaient même pas idée que la véritable identité d'Imperius n'était autre que Persei Gewen, la véritable prétendante à ce siège. Les choses étaient donc restaurées dans un certain équilibre. Irion fut emprisonné dans les bas-fonds de Limstella pour y terminer ses jours. De l'autre coté du globe familial, Imperius vit son ascension se dérouler sans accrocs. Pour récompenser son courage et sa valeur, une armure sur-mesure disposant d'un collant en satin d'un bleu nuit et de multiples renforts d'armures en or fut tissée puis forgée. Mais aussi une lame longue et enchantée convenant à son style martial agressif. Mais ces cadeaux n'étaient pas vraiment destinés à être utilisés car du haut du Conseil, en compagnie des 4 autres. Imperius n'était là que pour donner des directives et des ordres. Rapidement, elle s'habitua à cette vie, prit goût à venir à la rencontre des Aëriths pour les motiver, et ne repensa plus jamais à son frère, du moins.. Jusqu'à ce qu'il s'échappe de cette prison que beaucoup pensaient inviolable.



Capacités / Armes



Objets/Armes et équipement :

(Degré de rareté/valeurs : gris (Camelote), blanc (Commun), vert (Inhabituel), bleu (Rare), violet (Épique), orange (Légendaire))


[Abaddon] : Lame en mithril d'Imperius, capable de se changer en petit compagnon énervant car l'arme dispose d'une volonté propre. Offerte lors de son arrivée au Conseil.

[Atours de l'étoile du nord] : Tenue de très bonne facture fabriquée sur-mesure lors de son arrivée au Conseil.

[Broche des Gewen] : Effet personnel de l'ancien dirigeant du Conseil Lancefal Gewen, revenant donc à Imperius. Très jolie broche pour cheveux, ornée d'un saphir astral.

[Insigne du Conseil] : Insigne permettant notamment d'entrer dans certains quartiers de Limstella, fait office de pour-parler ou de laisser-passer.

[Cor de Midgardsomr] : Cor runique servant à convoquer le dernier Dragon-sire tacheté de Vasterya, familier et monture personnelle d'Imperius, Midgardsomr "Le père des Tempêtes".

Aptitudes passives :

[Talentueuse épéiste] : Imperius est une bonne bretteuse, ce n'est certes pas la meilleure, mais sa combativité lui assure survie et victoire.

[Vol] : Ses ailes lui permettent de voler sur de longues durées.

[Maîtrise du pugilat] : En plus de savoir se servir des épées, sa formation d'Aërith lui a octroyée une maîtrise martiale non négligeable.

[Agile] : Malgré sa corpulence, Imperius peut faire quelques acrobaties. Parfois, cela tourne mal cependant.

[Endurante] : Imperius peut se battre plusieurs heures avant de fléchir devant la fatigue.

Compétences :


[Magie céleste] :

(Un exemple démonstratif de ses sorts dans cette vidéo, déjà calibrée à la bonne seconde : https://youtu.be/cALd4b2V_Xo?t=204 )



  • [Météore] : Imperius charge son corps d'une énergie cosmique lui offrant une vitesse surhumaine et une force de feu fracassante. Si Météore dure plus d'une minute, les radiations cosmiques commencent à s'attaquer à l'épiderme de son utilisateur jusqu'à la carboniser entièrement.
  • [Nova cosmique] : Sort de répulsion, peut repousser les adversaires et les projectiles, coûte énormément de mana.
  • [Projectiles stellaires] : Petits astres qui tombent du ciel vers un endroit donné. Ce sort manque généralement de précision mais permet de clairsemer les troupes ou du moins de les désorganiser.


[Feu manavérique] :

(Un exemple démonstratif de ses sorts dans cette vidéo, déjà calibrée à la bonne seconde : https://youtu.be/WaE3ylRyFew?t=53 )



  • [Brasier azurin] : Flamme bleue dont les propriétés sont similaires à du feu magique normal, mais ce feu s'attaque aussi à la réserve de mana de sa victime.
  • [Armure de Sakkuretsu] : Imperius se couvre d'une aura de feu indigo pour se protéger des coups un petit instant. Lorsque ce sort est utilisé à la dernière minute, il brûle son adversaire qui perd une certaine quantité de mana selon la brûlure.





Joueur

PSEUDO / PRÉNOM ∆ Yuyu
AGE ∆ 20

EXPÉRIENCE EN RPG ∆ Une bonne dizaine d'années

COMMENT TU NOUS A TROUVÉ ∆ Top
AS-TU DES CHOSES A SIGNALER ∆ C'est beau et ça donne envie !

CODE DU RÈGLEMENT ∆ Code Validé ~


© World of Vasterya


Dernière édition par Imperius le Dim 20 Aoû - 15:09, édité 36 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» FONDATRICE «
Chef & Elite de la Rébellion» FONDATRICE «Chef & Elite de la Rébellion
avatar


Date d'inscription : 11/06/2017
Messages : 213
Localisation : Derrière toi

Feuille de personnage
Informations:
Relations:
Pouvoirs :

MessageSujet: Re: Réincarnation ailée, Imperius (100%)   Ven 18 Aoû - 9:32

Bienvenue à toi ! Woa
Joli vava en tout cas !

J'ai validé ton code du règlement pour l'instant.

La seule chose que j'ai à dire c'est que en soi, ça ne me gêne pas que tu n'es qu'un titre (Nom de l'ange) au lieu de ton prénom et nom mais il te faudra donner une bonne raison dans ta fiche pour que ton personnage soit appelé ainsi =)

_________________


Shayna parle en #9E0E40
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-vasterya.forumactif.com/
» FONDATRICE «
Chef & Elite de la Rébellion» FONDATRICE «Chef & Elite de la Rébellion
avatar


Date d'inscription : 11/06/2017
Messages : 213
Localisation : Derrière toi

Feuille de personnage
Informations:
Relations:
Pouvoirs :

MessageSujet: Re: Réincarnation ailée, Imperius (100%)   Sam 26 Aoû - 10:11


Validation de la fiche !
Analyse de la fiche





Et coucou ! LoooveU2

Après analyse et lecture de ta fiche, j'annonce que celle-ci est validée ! Bravo pour ta validation ! Keurkeur
Mais avant que ton aventure dans Vasterya commence, tu as encore quelques petites choses à faire. Rassures-toi, ce n'est pas bien méchant wu

► Remplir les champs du profil & la fiche de personnage (Obligatoire)
► Recenser ton avatar → www. (Obligatoire)
► Faire ta fiche technique → www. (Obligatoire)
► Créer ton journal de bord → www. (Ce n'est pas obligatoire)

Une fois tout ça fait, tu peux donc :

► Créer ta demande de RP → www.
► Créer ta demande de relations → www.
► Signaler une absence → www.
► Aller flooder → www.

Bon jeu sur World of Vasterya !
Si tu as la moindre question, le staff est là. Superman

© World of Vasterya

_________________


Shayna parle en #9E0E40
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-vasterya.forumactif.com/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Réincarnation ailée, Imperius (100%)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réincarnation ailée, Imperius (100%)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TUTO] Peindre un cauchemar ailé par Asmo.
» Le casque ailé
» ombre ailée
» La fuite du cheval ailé (Solo ou Duo, Jeu)
» ombre ailée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World of Vasterya :: Gestion du personnage :: Fiches de présentation :: Présentations validées-
Sauter vers: