RPG Héroïc-Fantasy
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Recherches des prédéfinis.

Nous avons quelques prédéfinis qui n'attendent plus que vous !
Serez-vous tentés pour incarner l'un d'eux ?


Partagez | 
 

 Luciano Sadalsuud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

» Soldat Aërith «

avatar
Date d'inscription : 09/12/2017
Messages : 245
Kahos : 3758

Feuille de personnage
Informations:
Relations:
Pouvoirs :
» Soldat Aërith «

MessageSujet: Luciano Sadalsuud   Sam 9 Déc - 18:53


Luciano Sadalsuud
Vivre est pour moi la plus délicieuse des liqueurs. Ne me laissez pas boire seul tout de même.


35 ans - Humain - Aërith - Chevalier dragon



NOM ∆ Sadalsuud
PRÉNOM ∆ Luciano
AGE ∆ 35 ans
SEXE ∆ Masculin
ORIENTATION SEXUELLE ∆ Qu'importe la bouteille, pourvu qu'on ait l'ivresse

RACE ∆ Humain
CLASSE ∆ Chevalier dragon
GROUPE ∆ Aërith
CLAN ∆ Aërith
MONTURE ∆ Lamia, sa dragonne "d'amour"
FAMILIER ∆ Aucun

__________

TAILLE ∆ Un mètre quatre-vingt deux
COULEUR DES YEUX ∆ Bleu
COULEUR DE CHEVEUX ∆ Blond

STYLE VESTIMENTAIRE ∆ J'aime bien m'habiller mais il parait que l'Aërith n'est pas un défilé de mode. Ca ne m'a pas empêcher d'acheter une belle armure. Souvent, on me reproche de montrer la richesse de ma famille mais l'image, c'est bien plus important qu'on ne le croit, un bon soldat se doit de représenter le côté héroïque des lames du Conseil et croyez-moi, un baise-main à une jolie dame avec une armure bleue et une cape ornée flottant au vent, rajoute un aspect romantique des chevaliers appréciable pour que le peuple soit de notre côté. Mon plastron est la seule pièce de plaque que je porte, le reste n'est que cuir orné et tissu de bonne qualité, par souci de mobilité si je dois me battre sans ma partenaire tout feu tout flamme.
SIGNES PARTICULIERS ∆ Je possède un excellent odorat qui jalouse les prouesses olfactives des lycans. C'est presque séduisant d'être des leurs...



Caractère


Un beau parleur, celui qui a toujours le dernier mot et avec le sourire en plus. Je peux me le permettre, j'ai une très bonne dentition. Je suis beau, j'en joue beaucoup, avec les gens qui ne me connaissent pas, je suis bienveillant, le parfait gentleman, celui qui ira jusqu'à descendre de sa fidèle monture pour aller aider un ainé à traverser la chaussée, le serviteur du peuple exemplaire...pour mieux le faire payer à mes "amis". Non, je plaisante, pas tout le temps, sinon, je n'aurais pas la confiance de mes collègues par exemple, l'efficacité au combat ne fait pas tout dans l'esprit de camaraderie et je ne suis pas fou au point de nuire à mes confrères et donc notre mission. Après, cela dépend des membres Aërith, certains peuvent me trouver irritant dès que j'ouvre la bouche ou simplement en respirant, je maintiens mon esprit ouvert grace à l'humour, je n'aime pas du tout garder rancune à chaque insulte à mon encontre, il faut accepter tout de son public, les roses comme les pommes pourries.

Enfin...ça, c'est sur la scène. Les coulisses, c'est une autre histoire.

Ma réelle dévotion a, est et sera toujours ma famille, les Sadalsuud et il se trouve que le Conseil est le parti que l'on a choisi de supporter en sachant qu'en restant dans les clous, on ne peut rien protéger et je suis Aërith car il faut un Sadalsuud parmi eux. Est-ce que cela veut dire que je n'ai pas assez de loyauté pour autrui ? Non, bien sûr mais je suis capable du pire pour portéger les intérêts de miens, qui voudrait d'un ami comme moi ? Un manipulateur arrogant et hypocrite ? Cela ne m'empêche pas de faire passer de délicieux moments aux personnes traversant ma vie, m'enivrant des occasions fugaces, des rencontres volages, j'aime profiter de ce que j'ai tant que je suis debout, surtout en ces temps troublés. Les instants de paix et de félicité ne durent jamais mais les malheurs les subliment.

Vous voyez ? Je ne suis pas totalement un monstre, tout de même...

Par contre, ma dragonne pense que je me refreine, que je ferais un bon monstre. Elle me surestime largement, elle n'a pas l'habitude qu'un apéritif sur pattes lui tienne tête ou la courtise. Oui, je la courtise et je n'en ai pas honte ; certains flattent leur chevaux, bon, j'ai bien le droit de la traiter comme je le ferai avec une femme, non ? Si seulement elle n'était pas si possessive... Elle me fait une crise à chaque fois que je passe une nuit d'amour avec quelqu'un et même de ma propre petite soeur. Heureusement que sa colère se calme avec une bonne partie de chasse ou comme j'aime l'appeler un tête à tête.

Comment je fais pour avancer avec autant d'aplomb en trainant autant de secrets ? J'essaie d'imiter les soldats pour qui le devoir est tout pour eux tout en savourant chaque plaisir que les dieux m'offrent. Parfois, cette passion me dévore jusqu'à l'excès. Si elle m'emporte, je serai toujours seul mais si la fin devait arriver, je pense que ce serait la plus belle des morts. Dans le plaisir, dans l'absence total d'ennui, dans un feu d'artifice.

J'avance toujours.



Histoire

Comme beaucoup d'enfants issus de familles importantes, je fus livré aux bons soins des Aëriths et ce n'était pas rare que certains avaient reçu une éducation spéciale en vue d'être un meilleur soldat ; beaucoup, depuis leur plus jeune âge, avaient déjà saisi le froid métal d'une arme. Les miennes ? Écouter, observer, déduire, parler. Pas étonnant de la part d'honnêtes commerçants mais qu'est-ce que ça a à faire avec les classes militaires ? Tuer, c'est facile, le souci est qu'un cadavre crée plus de problèmes qu'un vivant et les possibilités d'une vie sont réduites à néant. Pour être un meilleur soldat, il fallait que je décèle les ennemis qui se cachaient parmi nous, en paix comme en guerre, il y en avait toujours. Après tout, ma famille ne sont pas que des apothicaires ou des ingénieurs mais aussi des trafiquants de drogues, des informateurs, des espions, des voleurs, pas que des marchands mais aussi des idéalistes : le Conseil doit continuer à exister et nous devons nous débarrasser des parasites qui le corrompt en retournant leurs armes contre eux. Chantage, manipulation, torture. Le meurtre ne peut être que la solution finale, rarement utilisé sauf s'il s'agit d'un des nôtres.

Pourquoi faire tout ça ? Il faut bien que quelqu'un se salisse les mains. J'ai grandi selon ces crédos, il n'y avait pas de place au doute, soit on vivait, soit on mourait pour les idéaux du clan Sadalsuud. En suis-je malheureux aujourd'hui ? Oui et non, c'est une manière d'élever comme une autre, j'étais très bien éduqué, j'ai pu avoir un enfance heureuse avec mon frère jumeau, Michele ainsi que toute ma famille. Nous sommes nombreux mais très soudés, sévères et n'hésitent pas à faire la fête à chaque permission. Michele et moi avions même fait le mur pour assister à la naissance de notre petite sœur, Elena, un vrai rayon de soleil. Elle méritait amplement qu'on se fasse punir par notre maître en revenant.

Elena... J'ai tenté de passer autant de temps que je pouvais avec toi. Soyons honnête, tu as et tu seras toujours ma préférée. Je me souviens encore à quel point on s'amusait énormément avec Michele, tous les trois, je t'ai vue grandir et devenir une femme et malgré moi, je me maudissais d'être un Sadalsuud pour pouvoir te courtiser. Le sais-tu Elena ? Les quelques coups d’œil inquiets vers moi ne m'ont jamais empêché de te désirer mais je t'ai toujours respectée. Cela ne t'a pas rassurée, nous nous étions un peu éloignés, tu t'es rapproché de Michele. J'étais tellement jaloux de lui. Il arrivait même à attirer notre maître d'armes Alyssa. Cela m'étonnait d'ailleurs, je savais que nos deux familles ne s'aimaient guère mais sa droiture de guerrière nous permettait un pont capable de nous transformer en glaives impitoyables au service du Conseil et du peuple de Vasterya. Outre mes intrigues pour obtenir des informations sur les gradés et les futures lames d'élite, j'adorais m'entraîner à l'épée et à la lance, surtout à la lance ; j'avais l'impression de voler, de danser, si bien que j'avais réussi à développer une affinité élémentaire avec l'air. Aussi infime fusse ma magie, cela m'aidait beaucoup pour prendre de l'élan, améliorer mon jeu de jambes et aujourd'hui, je suis là pour attester à quel point cet atout m'a sauvé énormément la vie.

Au-delà de ma carrière d'Aërith, je pris soin d'utiliser aussi ma virilité auprès des hommes et des femmes afin de soigner ma réputation, un bon amant rassure autant que les faits d'armes même si parfois, je récolte quelques gifles de certaines personnes pensant faire de moi leur compagnon de vie. Non, je suis un Sadalsuud, un mariage politique reste encore aujourd'hui un avenir plus que probable pour moi. En ce temps-là, je pensais demander Alyssa en mariage, un pion soldat de plus n'aurait pas été de trop mais encore une fois, mon jumeau m'avait coupé l'herbe sous le pied. Et dire que je pensais l'avoir dans mes filets, elle avait clairement le béguin pour moi...

Michele transpirait l'honnêteté, la confiance, il était un peu plus musclé que moi, un point de plus pour lui. Je ne voulais que le meilleur pour lui mais le peu que je "possédais", il me le prenait ; Alyssa était remplaçable mais l'amour que j'avais pour Elena, ma petite soeur, aussitôt, j'étais celui qui était aisément remplaçable. Nous étions nés en même temps mais plus le temps passait, plus je sentais nos liens fraternels se déchirer en silence. Comment une simple femme réussissait à nous séparer ainsi ? Bah, c'était peut-être sa première expérience amoureuse, ça allait lui passer. Malheureusement, mon père me convoqua.

Alors, ce n'était donc pas une passade mais quelque chose de sérieux.

Allons bon, à quoi pensais-je ? Je n'étais pas le seul à jouer sur deux tableaux : selon une enquête de notre clan, la famille d'Alyssa lui avait ordonné d'utiliser son statut pour s'approcher et de retourner l'un entre nous contre leur rival. Tout ça pour une vulgaire "guerre", quelque chose qui ne nous alarmait pas et qui maintenant demandait un sacrifice.

Mon frère devait mourir. Trop de secrets d'un Sadalsuud devait périr avec lui, en prenant les précautions en cas de résurrection. Je n'aurais pas du être surpris de cette décision mais je tentais tout de même de prier mon père pour me laisser faire, d'essayer de raisonner mon jumeau maisla décision était prise et balaya d'un coup sec mes espoirs car si nous nous occupions pas de ce problème, d'autres personnes du clan le feraient. A moi de prendre mes responsabilités et de trouver un plan pour le tuer de façon "accidentelle".

Quelques rapports signalaient un danger de dragon devenant menaçant pour la région, une occasion rêvée pour...

Pour...

...

Détruire la cible.

Oui. Détruire la cible, effectivement. J'ai un devoir à faire, une mission à accomplir et donc une préparation à faire. Tout d'abord, évaluer l'intelligence du dragon en m'y rendant en catimini avec un agneau immaculé pour l’appâter, autant ne pas être son dîner et venir avec une petite gourmandise pour commencer l'entrevue. Un dragon, ça reste une créature avec des oreilles et un cerveau sans compter les mille et une dents pointues. Donc, une possibilité de le raisonner. Seul dans les montagnes, essayant de me donner du courage en pensant aux troupeaux dans la vallée que j'allais peut-être sauvegarder au moins une nuit, j'attendis ma belle de jais au clair de lune. D'un coup, l'agneau bêlait de nervosité et finit par paniquer complètement. La lune disparut d'un coup et apparut une ombre noire aux yeux dorés inspectant mon offrande et moi, prêt à fuir en cas de rupture de pourparlers.

Après une bonne minute de silence, le dragon semblait...ricaner de cette situation et s'approcha de pour me sentir, me toisant de son regard méprisant mais empli de curiosité et émit une lueur violette entre nous. Je serrai fort ma hallebarde, prêt à répliquer, sans bouger et je sentis une présence dans mon esprit puis une voix froide résonner. C'était donc une dragonne, amusée de voir une proie venir avec un apéritif en plus mais je ne me laissai pas décontenancer : elle avait de l'humour, je me devais de répondre dans le même ton, tentant même de la séduire comme si j'avais droit à une femme hautaine et fatale que je voulais dans mon lit. Au final, cette discussion continua jusqu'à l'aube sans qu'aucun de nous ne s'en rende compte. J'avais au moins pris la peine d'être venu avec le petit déjeuner que nous avions partagé, chose assez surprenante, je ne pensais pas les dragons partageurs et aujourd'hui, je comprends que je lui avais tout de suite plu. Peut-être que mon plan lui plaisait, aussi tordu que mon esprit. Elle acceptait de jouer le jeu, de manière nonchalante, comme si elle n'avait rien à faire d'autre. A croire qu'elle terrorisait les environs uniquement par plaisir.

Le jour J arriva. J'avais préparé le terrain : la gourde d'Alyssa était droguée pour être sûr qu'elle ne gênerait pas, mon frère continuait à me faire confiance et moi...

Détruire la cible.

Oui, j'avais ma mission.

Nous avions comme appât tout un troupeau, Michele était déguisé en berger, Alyssa et moi cachés, prêts à intervenir. Le plan était de l'attirer, de voir son degré d'intelligence pour en faire la monture d'un futur chevalier dragon. Je ne m'étais pas proposé pour l'être encore, je ne voulais pas non plus éveiller les soupçons. J'avais mon idée là-dessus mais ma priorité n'était pas la dragonne. Cette dernière fendit les cieux et atterrit avec fracas non loin du troupeau, assez pour gober un mouton en entier. Michele attendit qu'elle en mange deux pour s'approcher lentement, ce que la dragonne remarqua tout de suite mais fit semblant de simplement essayer de comprendre la situation, naïvement. Alyssa sortit de sa cachette en douceur mais son pas avait l'air peu sûr. Fort bien, la drogue fit son effet.

"Parfait..."

C'était ma complice. Elle était dans ma tête pendant tout ce temps ? Je m'étais sans doute habitué vite à ce lien étrange mais certainement pas à sa fourberie, même en ces temps-ci. Elle tendit son cou pour chercher une quelconque caresse en roucoulant, les babines ensanglantées et au moment où Michele se détendit et lui sourit.

Lamia sourit de tous ses crocs maculés de rouge.

"Offrande acceptée."

Son corps gisait, là. Incomplet. méconnaissable.

C'était comme regarder dans un miroir sanglant coupé en deux, j'eus des hauts le cœur et l'envie urgent de rire, comme si mon cerveau voulait à tout prix décoincer toutes les émotions qui bouillaient en moi...jusqu'à ce que je me rende compte que j'étais à genoux, mon sourire s'était envolé, mes joues étaient humides et d'un coup, les hoquets qui secouaient mon corps n'étaient pas le résultat de ma retenue sur mon estomac. Je sanglotais, je hurlais. Maintenant que j'avais accompli mon devoir, je pouvais enfin pleurer la perte de ma moitié, mon jumeau.

Je ne savais pas ce que c'était d'être seul. Toute cette jalousie n'était qu'un pliage humide en forme de colombe qui jamais ne pourrait fendre les cieux.

J'étais seul. Pour la première fois de ma vie. Et ce n'était que les premiers pavés de l'enfer que j'allais arpenter. Mon père avait raison depuis le début, un cadavre, ça crée que plus de problèmes. La dragonne avait disparu, Alyssa ne pouvait expliquer clairement aux autres bras droits la situation qu'ils s'étaient mis à douter de ses capacités et de son statut dans l'Aërith. Elle fut suspendue le temps de décider de son sort car la perte d'un de ses élèves et le traumatisme de l'autre alors qu'ils sont issus d'une grande famille réputée, c'était une tâche assez sale à cacher pour l'armée du Conseil.

Officiellement, mon clan était en deuil, arborant les couleurs et les talismans de Zehenar et officieusement, nous redoutions une résurrection qui n'eut pas lieu. Quant à moi, les mots d'éloge et de compréhension de mon père qui se voulait rassurant et protecteur ne firent que m'emplir de rage contre moi : je ne pouvais pas me débarrasser de cette minuscule joie d'avoir tué Michele et ça, Elena l'avait vu. Elle s'était confrontée à moi, elle m'en voulait de me cacher derrière ma tâche à accomplir pour assouvir une vengeance contre mon jumeau. Car il t'avait volée à moi ? Car il m'avait pris Alyssa sous mon nez ? Une partie, oui. Une infime partie. Et juste pour cet éclat insignifiant, j'étais un rebus, une honte, une horreur. Un monstre.

Qui avait faim.

Ma proie était toute trouvée, je voulais le faire payer à quelqu'un autre que moi-même et Alyssa allait de nouveau en pâtir. Si elle s'était contentée d'être la soldate qu'elle avait toujours voulue être au lieu d'obéir à sa famille, rien de tout cela ne se serait produit et oui, c'était puérile de penser ainsi. Mon esprit avait fait le calcul tout seul, je n'avais qu'à me rendre à Eldarion dans un taudis pour pousser mon foie dans ses derniers retranchements et qui apparait ? Alyssa, cherchant des explications en adoptant la technique de la compréhension : "Nous sommes sur le même bateau, nous devrions nous entraider pour regagner l'Aërith, le peuple a besoin de nous, besoin de toi sur pied et ce que Michele aurait voulu."

Ses derniers mots compréhensifs à mon égard, ils étaient de trop et je m'étais juré à ce moment-là que ce serait les derniers qu'elle émettrait de manière intelligible. Au début, je voulais lui donner une seconde chance, trop charitable, si elle avait aimé ou non Michele appartenait déjà au passé. Lâche. Je l'invitai à prendre une chambre pour qu'on puisse parler au calme. Une fois arrivés, je l’assommai et l'attachai pour partir contacter la branche Eldarion de mon clan.

Elle se réveilla, les poignets, les chevilles, le front sanglés et moi, les yeux dans les siens, l'envie de la tuer du regard qui me brûlait les entrailles mais je la voulais vivante. Et brisée. Pendant de longues heures, je ne pipai mot, je me contentais de la nourrir, de l'hydrater et de lui administrer diverses drogues, de plus en plus dures, contempler son esprit sombrer fut une joie que j'arrive à savourer encore aujourd'hui. Cependant, elle n'était pas mon remède, ni à ma solitude autrefois, ni à mon désespoir ce jour-là.

Entretemps, sa famille vint demander audience au clan Sadalsuud, étant sûr que nous étions pas étranger au destin que suivait leur fille. Selon les dires de ma mère, mon père fut clair : son envie de conquête l'avait poussé à nous affronter, ne sachant ni l'étendue de notre empire, ni l'imagination que nous usions pour éliminer nos ennemis. Pourquoi en des siècles, nous obtenions toujours ce que nous voulions tout en mesurant notre faim de pouvoir ? Nous avons des idéaux, nous ne reculons devant rien et cette famille qui n'était rien pour nous, nous allions être leur pire cauchemar. Petit à petit, nous fermions de plus en plus leurs échoppes, une par une, des gens qui disparaissent, de sales rumeurs circulaient aussi facilement que les maladies dans les égouts d'Eldarion, leur faible emprise sur le Conseil fut balayée aisément au profit d'Elena, second membre du Conseil à représenter nos couleurs. Mon père ne reculait devant rien, il l'avait juré devant ces sauvages, sa bêtise lui avait coûté sa fille, un Sadalsuud aussi, il n'y aurait aucune pitié, aucune justice pour ceux qui se battent de manière déloyale et stupide.

Tout le monde souffrait de la perte d'un des nôtres, même s'il était un traître. Je cuvais tranquillement du mauvais vin dans mon coin, ne voulant troubler personne, surtout pas Elena ; elle avait beau essayer de rester digne et de s'appliquer à son nouveau rôle, ma belle de jour était triste et en colère aussi.

Une nuit, je somnolais dans ma chambre, ivre bien entendu, et je pus reconnaitre le pas feutré de ma petite sœur adorée. Sa respiration était haletante, due à des sanglots peut-être ? J'ouvris à peine l’œil qui capta le reflet froid de l'acier d'une lame. Ah...nous en étions arrivés là ? Pourquoi pas ? J'étais irrécupérable et impardonnable à ses yeux. Si cela pouvait l'aider à avancer sereinement, j'étais prêt à rejoindre mon jumeau auprès de Zehenar. Je restai inerte, attendant son jugement et entendit le fracas du couteau contre le sol et l'éclatement de ses larmes. Je me glissai hors du lit, observai Elena jusqu'à ce qu'elle ait assez de courage pour me regarder dans les yeux puis je la pris dans mes bras pour nous installer dans mon lit. Nous étions épuisés, nous avions pourtant besoin de parler mais cela pouvait attendre le lendemain. Je me réveillai avant elle, préparant un semblant de petit déjeuner avec ce que je pus trouver en cuisine et évidemment, elle fut surprise de toutes mes attentions alors qu'elle avait envie de me tuer. Je lui expliquais justement que cette envie fugace m'avait traversé l'esprit et non seulement pour Michele mais aussi envers d'autres personnes, cela arrivait à tout le monde, cela ne voulait pas signifier que je détestais Michele, je l'aimais et Elena ne pouvait pas le contester vu mon état déplorable. Elle se rendit compte de son erreur, et ne voulait plus m'abandonner, il était vrai, je pouvais me montrer effrayant, surtout en adoptant un comportement différent devant certaines personnes, comme si je me contentais d'arborer un masque sans me connaître réellement. Michele avait prouvé que la personne la plus nébuleuse n'était pas la plus dangereuse et nous avions tous payé le prix fort pour cette leçon. Il n'était plus question de sous-estimer le moindre adversaire : du plus combattif des rebelles au simple commerçant en vogue à Limstella, du soit-disant allié du Conseil au plus fourbe Kardryar.

Et pour cela, j'avais besoin de sortir de ma torpeur.

Je m'appliquai à un entraînement quotidien pour me refaire une santé, grace à l'aide d'Elena (et de ses gifles), je réussis à abandonner la boisson même si ce vice me gratte encore la peau et put prétendre aux examens pour regagner les forces de l'Aërith. Il manquait quelque chose pour parfaire mon retour en fanfare. Une nouvelle arme.

J'entrepris un voyage à travers Vasterya pour retrouver la dragonne noire. Je pus retourner aux sources de Sadalsuud, la très animée Nennival, traverser cette mer de sable qu'est Lewtia avec l'aide d'une caravane de nomades pour finalement sentir une présence en moi de plus en plus forte au pied de la montagne de glace. Elle était là, elle s'approchait au fur et à mesure de mon ascension.

"Prêt à honorer notre pacte ?"

Cette créature avait tué mon jumeau mais si tout ceci devait avoir un sens, c'était d'en faire ma partenaire. Nous avions un lien magique entre nous, un avantage que je ne pouvais pas perdre à cause de ma lâcheté et je ne vais pas le cacher : cette belle de nuit me fascinait. Je la nommais Lamia, nous avions mis des années pour la faire accepter comme ma monture et faire de moi un Chevalier Dragon après tout, elle avait dévoré un membre de l'Aërith, sans parler qu'il y avait des raisons de douter sur ma santé mentale ; comment laisser un membre prometteur avec le dragon qui avait tué un membre de sa famille ? Les plus hauts gradés ne pouvait contester les résultats lors des missions en duo, je pus même prétendre à la place de bras-droit, position et responsabilités auxquelles je me dévoue depuis cinq ans sans faillir...non sans excentricités et charme. Hahahaha !

...et secrets. Chuuuuuuuuuut...  



Capacités / Armes

Pour qui me prenez-vous ? Je suis un soldat, je me dois d'être équipé en conséquence !

Bien évidemment, qui dit chevalier dragon, dit dragon, ma Lamia d'amour me sert autant pour faire déguerpir  les lâches que pour m'infiltrer dans des endroits où elle a accès, cette dame aux crocs acérés n'a pas qu'une bouche de feu mais aussi un lien avec la magie élémentaire des ténèbres pour se fondre dans les ombres. Malheureusement, ce petit tour de passe passe ne fonctionne pas quand elle déploie ses ailes.

Vous l'avez compris, je ne peux pas tout le temps compter sur elle et puis je n'ai pas toujours été chevalier dragon, je suis un redoutable manieur de la hallebarde, sachant très bien utiliser mon jeu de jambes pour frapper vite et fort. Avec le temps et la pratique, j'ai acquis une affinité avec la magie de l'air afin d'accompagner mes mouvements, d'être plus agile voire même d'utiliser mon dragon pour obtenir plus d'élan et projeter mes ennemis dans les airs. Je réserve ces techniques quand je suis seul face à de nombreux ennemis soit pour les combattre, soit les fuir car même avec ma grande expérience, l'usage de la magie draine beaucoup d'énergie et "mourir de manière inutile et stupide"  n'entre pas dans mon agenda.

Pour des combats dans des endroits trop exigus pour ma hallebarde, j'opte pour l'épée. Je ne suis pas une des meilleures lames de l'Aërith, pour sûr mais je sais bien me défendre avec, surtout pour les parades et les esquives.

Pour des missions, disons plus...fines, je préfère utiliser des drogues et poisons issus du savoir-faire de ma famille. Je n'utilise ces moyens que dans certaines situations et je fais en sorte qu'on ne le sache pas, que diraient les gens d'un gradé Aërith comme moi si j'usais de breuvages toxiques pour avoir le dessus sur un ennemi ? Par contre, mon corps est très endurant face aux mêmes poisons, pas au point d'en être immunisé, je reste un simple humain ; tôt ou tard, je finirai par succomber aux effets néfastes mais gagner du temps peut sauver la vie.

Pour accroitre mes chances de survie, je m'équipe d'un plastron finement ouvragé et quelques protections en cuir brodés, il faut tout de même que je reste libre de mes mouvements pour manier ma hallebarde et pour ne pas gêner ma dragonne.



Joueur

PSEUDO / PRÉNOM ∆ Mia
AGE ∆ 30 ans

EXPÉRIENCE EN RPG ∆ Un peu plus de 10 ans

COMMENT TU NOUS A TROUVÉ ∆ Sur un partenariat
AS-TU DES CHOSES A SIGNALER ∆ Le nyu est grand ! \o/

CODE DU RÈGLEMENT ∆ Validosh par Moustachos Huhu


©️️ World of Vasterya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Luciano Sadalsuud   Sam 9 Déc - 22:58

Encore un camarade Aërith, formidable ! Superman

Un personnage qui a l'air d'une ambiguïté très intéressante, j'ai hâte de voir ce que tu as prévu !

Bien du courage pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas

[ MODÉRATRICE ]
» Membre des Kardryar «

avatar
Date d'inscription : 07/07/2017
Messages : 151
Kahos : 2989

Feuille de personnage
Informations:
Relations:
Pouvoirs :
[ MODÉRATRICE ]» Membre des Kardryar «

MessageSujet: Re: Luciano Sadalsuud   Dim 10 Déc - 11:27

Bienvenue plus officiellement huhuu

Comme je t'ai déjà dit bon courage pour ta fiche et n'hésites pas si tu as des questions c:

_________________



Thanks bae pour le kit heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Luciano Sadalsuud   Lun 11 Déc - 0:29

BIENVENUUE ! Nuange

Ton perso à l'air très intéressant ** Bon courage pour finir ta fiche o/
Revenir en haut Aller en bas

[ FONDATRICE ]
Chef & Elite de la Rébellion

avatar
Date d'inscription : 11/06/2017
Messages : 565
Kahos : 2960
Localisation : Derrière toi

Feuille de personnage
Informations:
Relations:
Pouvoirs :
[ FONDATRICE ]Chef & Elite de la Rébellion

MessageSujet: Re: Luciano Sadalsuud   Lun 11 Déc - 9:26

Bienvenue et bon courage pour ta fiche brilles heart

Si tu as la moindre question n'hésites pas à nous la faire savoir ! heart

_________________


« I will be the deadly feather of the rebels for the magic to be restored to us »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-vasterya.forumactif.com/

» Soldat Aërith «

avatar
Date d'inscription : 09/12/2017
Messages : 245
Kahos : 3758

Feuille de personnage
Informations:
Relations:
Pouvoirs :
» Soldat Aërith «

MessageSujet: Re: Luciano Sadalsuud   Mar 12 Déc - 14:35

Merci pour cet accueil chaleureux ^^

Arthur, j'espère qu'on fera en rp en bons camarades Aerith =3

Merci encore pour ton aide et tes encouragements, Zelef. ^^

Je te retourne le compliment, Yue, j'espère que ce sera propice à de futurs rps Squee

Je suis navrée de savoir que tu étais malade, Shayna et j'espère que tu retrouveras ta santé pour les fêtes de Noël brilles

Justement, j'avais une question concernant la taille d'un dragon car...je n'ai pas envie d'un lance flammes géant comme familier mais quelque chose de plus furtif tout en étant un minimum imposant. Est-ce que cette taille serait assez raisonnable pour un dragon ? Merci pour votre aide ^^

Je continue ma fiche, n'hésitez pas à me reprendre si je marque des bêtises et dès que ce sera fini, je posterai un signalement dans le sujet prévu à cet effet Superman

_________________


Join the merry Sadalsuud clan ! We're psychopaths but we have cookies ! Keurkeur


Noeunoeuf de pâques 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[ FONDATRICE ]
Chef & Elite de la Rébellion

avatar
Date d'inscription : 11/06/2017
Messages : 565
Kahos : 2960
Localisation : Derrière toi

Feuille de personnage
Informations:
Relations:
Pouvoirs :
[ FONDATRICE ]Chef & Elite de la Rébellion

MessageSujet: Re: Luciano Sadalsuud   Mer 20 Déc - 9:27

Hello, désolée je n'avais pas vu avec la MAJ que tu avais posé une question hide
Tu aurais du m'en parler ou upper le sujet xD

Du coup oui, cette taille pour un dragon va très bien, on peut trouver des dragons de toutes les tailles et couleurs, c'est la diversité quoi ! On peut même trouver des bébés dragons nains si on peut nommer ça comme ça haa

_________________


« I will be the deadly feather of the rebels for the magic to be restored to us »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-vasterya.forumactif.com/

[ FONDATRICE ]
Chef & Elite de la Rébellion

avatar
Date d'inscription : 11/06/2017
Messages : 565
Kahos : 2960
Localisation : Derrière toi

Feuille de personnage
Informations:
Relations:
Pouvoirs :
[ FONDATRICE ]Chef & Elite de la Rébellion

MessageSujet: Re: Luciano Sadalsuud   Ven 22 Déc - 10:22


Validation de la fiche !
Analyse de la fiche





Et coucou ! LoooveU2

Après analyse et lecture de ta fiche, j'annonce que celle-ci est validée ! Bravo pour ta validation ! Keurkeur
Mais avant que ton aventure dans Vasterya commence, tu as encore quelques petites choses à faire. Rassures-toi, ce n'est pas bien méchant wu

► Remplir les champs du profil & la fiche de personnage (Obligatoire)
► Recenser ton avatar → www. (Obligatoire)
► Faire ta fiche technique → www. (Obligatoire)
► Créer ton journal de bord → www. (Ce n'est pas obligatoire)

Une fois tout ça fait, tu peux donc :

► Créer ta demande de RP → www.
► Créer ta demande de relations → www.
► Signaler une absence → www.
► Aller flooder → www.

Bon jeu sur World of Vasterya !
Si tu as la moindre question, le staff est là. Superman

©️️ World of Vasterya

_________________


« I will be the deadly feather of the rebels for the magic to be restored to us »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-vasterya.forumactif.com/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Luciano Sadalsuud   

Revenir en haut Aller en bas
 
Luciano Sadalsuud
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Luciano Spalletti: una visione italiana
» [Vito, Fabio] Luciano Famiglia [V] [G] [03/07/2015]
» Le réveil le plus doux du monde [PV: James, Luciano, Renshu, Cassiopée, Matt]
» Arrivederci Luciano
» Présentation Luciano Cigara

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World of Vasterya :: Gestion du personnage :: Fiches de présentation :: Présentations validées-
Sauter vers: