RPG Héroïc-Fantasy
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Recherches des prédéfinis.

Nous avons quelques prédéfinis qui n'attendent plus que vous !
Serez-vous tentés pour incarner l'un d'eux ?


Partagez | 
 

 As We Fall || Nythiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

∴ Petit Nouveau ∴

avatar
Date d'inscription : 01/05/2018
Messages : 6
Kahos : 123

MessageSujet: As We Fall || Nythiel   Mar 1 Mai - 21:37


Hrargod Nythiel
Chaos is a ladder


150 ans - Démon - Neutre - Mage



NOM ∆ Hrargod
PRÉNOM ∆ Nythiel
AGE ∆ 150 ans
SEXE ∆ Jusqu'à preuve du contraire masculin
ORIENTATION SEXUELLE ∆ Pansexuel

RACE ∆ Démon
CLASSE ∆ Mage
GROUPE ∆ Neutre
CLAN ∆ Aucun et personne ne réussira à lui faire choisir un camp
MONTURE ∆ Il ne compte que sur ses immenses ailes pour se déplacer
FAMILIER ∆ Aucun

__________

TAILLE ∆ 2m10
COULEUR DES YEUX ∆ Vert intense, luminescents
COULEUR DE CHEVEUX ∆ Noir

STYLE VESTIMENTAIRE ∆ Sa garde robe est très limitée en raison de sa taille et de son envergure. Il porte généralement de véritables guenilles et ne couvre pas son torse. Des bandages sales et dégradés enserrent ses poignets et ses bras.
SIGNES PARTICULIERS ∆ Sa taille et sa corpulence, la couleur violette de sa peau marquée de motifs complexe de la même couleur que ses yeux ne passent pas inaperçu. A noter également ses immenses ailes squelettiques ainsi que ses cornes recourbées. Ses jambes se terminent également par des sabots.



Caractère

Les racontards disent que Nythiel est l'un des êtres les plus arrogants à avoir foulé les terres de Vasterya. Les racontards disent également qu'il n'y a pas plus perfide que ce démon et que sa bassesse n'a d'égal que son estime pour lui même. Les racontards n'ont pas tout à fait tort, mais ils mettent l'emphase sur des défauts très présents dans la personnalité de Nythiel.

Il est excessivement sûr de lui. Nythiel n'a peur de rien ou presque. Il fait preuve d'une forte présence lorsqu'il intervient parmi les gens, dégageant une aura à la fois intimidante et puissante. Il ne craint ni plus fort que lui, ni la douleur ou la peur. Ce sont des choses qu'il a appris à accepter avec le temps et qu'il accueille à bras ouvert lorsque ça lui arrive. Il est du coup très difficile de lui faire perdre son sang-froid. La seule corde sensible du démon est probablement Taya, sa fille qu'il protégera avec sa vie s'il le fallait. La toucher ou aborder ce sujet avec lui peut vite l'irriter et le faire sortir de ses gonds. C'est pour ça que peu de monde est au courant de la descendance du démon. Il souhaite la protéger et faire savoir ouvertement qu'il est son père lui apporterait certainement de nombreux ennuis.

Hormis pour la compagnie de sa fille, Nythiel est un être très solitaire. Il n'aime pas les foules et les grandes villes, ni même le contact humain tout court et c'est pourquoi il a établi sa demeure au sein du désert de Lewtia. Humilié et trahi, il n'a jamais réussi à faire de nouveau confiance à qui que ce soit depuis qu'on l'a offert volontairement à un démon. A ses yeux l'humanité et l'ensemble des êtres habitant Vasterya ne sont pas dignes d'intérêt. Il les évite ou alors lorsqu'il est de mauvaise humeur il cherche tout simplement à les tuer comme si leurs vies ne valaient absolument rien. Il fut un temps où il tuait purement volontairement, sa rage et sa haine étant encore fraiches. Mais il s'est calmé au fil du temps et désormais ce genre de crises n'arrivent plus très souvent. Il se contente de se défendre lorsque son chemin croise celui de voyageurs un peu trop virulents à son goût.

Nythiel est détestable et condescendant. A ses yeux vous ne serez juste que de vulgaires déchets. Cependant malgré sa tendance à tout régler par la violence et à suivre son instinct il a gardé quelques vestiges de sa vie d'ange. Son parler est parfois très noble et sage et il a l'esprit vif. Même pris au dépourvu il réfléchira à toutes les solutions possibles pour se sortir d'un mauvais pas, peut importe le prix à payer pour y arriver. Le démon est libre et sauvage et refuse absolument de se plier aux ordres de qui que ce soit. Il fut un temps où il était Aërith et jamais plus il ne se retrouvera à la botte de quelqu'un. Le conflit en cours ne l'intéresse pas et comme il le dira toujours si bien il ne se bat que pour sa propre cause. S'il vient à rejoindre un camp, ce sera uniquement parce que ça sert ses propres intérêts. Il papillonne entre les Rebelles, les Kardryars et plus rarement le Conseil sans pour autant chercher à nuire à l'un ou l'autre camp. Non, pour Nythiel cette guerre est un pur divertissement et personne ne réussira à louer ses services et ses pouvoirs pour une cause dont il n'a que faire. Il se suffit à lui-même et c'est très bien ainsi.

Le Pourfendeur est un être également coriace et presque insensible à la douleur. Une fois sa soif de sang éveillée il serait capable de faire un carnage même en étant gravement blessé. Les blessures justement il s'en fiche. Son corps est recouvert de cicatrices plus ou moins importantes, plus ou moins récentes et il a déjà failli y laisser des membres par le passé. Néanmoins cela ne fait que renforcer sa volonté et son esprit combatif, en faisant un adversaire de taille et sans pitié pour celui qui osera l'affronter.

Le démon malgré tout aime s'essayer aux arts de la chasse lorsqu'il n'est pas occupé à tuer ou se battre avec ceux voulant sa peau ou non. C'est quelque chose qu'il appréciait vraiment par le passé et que sa seule amante lui avait appris à apprécier encore plus. Il considère ça comme un moyen d'affûter ses sens en continu et de ne pas perdre de réflexes. Il apprécie également collecter des babioles parfois inutiles, parfois ayant une certaine valeur marchande ou historique qu'il récupère sur des voyageurs ou des caravanes marchandes qu'il attaque. Le tout s'entasse dans la caverne qu'il habite, en faisant une véritable cave aux merveilles dont peu seront témoins.


Histoire

Nuit froide du désert, pas un bruit aux alentours, hormis les glapissements aigus de quelques prédateurs nocturnes. Seule la lueur faiblarde des étoiles et de la lune dessinaient des ombres serpentines le long des dunes de l'immensité sableuse. Sur ces terres hostiles, deux ombres avançaient lentement, bravant les températures extrêmes du désert. Le plus jeune traînait la patte, chargé de sacs de matériel et de vivres, ainsi que d'armes en plus de tirer la monture chargée du reste du paquetage. Le plus vieux ouvrait la marche, son visage ridé à moitié caché par le capuchon qu'il portait.

« Père, c'est encore loin ? » se plaignit le jeune homme.

Le cheval qu'il tenait à la longe s'arrêta net, protestant face à la montée de la dune qu'ils entamaient, restant campé sur ses quatre pattes et refusant de faire un pas de plus. Le garçon soupira bruyamment et s'affala dans le sable sur le flanc de la dune, lâchant son chargement à côté de lui au passage.

« Père s'il vous plaît… Même notre cheval n'en peut plus reposons-nous un instant... »

Le vieil homme se tourna vers son fils, dardant un regard que l'on devinait perçant sur ce dernier. Un frisson parcourut le jeunot et il baissa les yeux. Contrarier son père était une mauvaise idée et il le savait, surtout dans cette situation.

« Dix minutes, pas plus, Reyhan», grommela-t-il de sa voix rauque. « Il faut arriver aux grandes falaises avant le lever du jour si tu ne veux pas mourir à cause de la chaleur et finir comme proie de choix pour les charognards du coin. »

Reyhan retint cette fois un soupir de soulagement. Il donna un peu de mou à leur bête pour qu'elle puisse allonger le cou et se détendre avant d'hasarder une question qui lui trottait en tête depuis un moment.

« Je connais votre rancoeur… Mais vous ne m'avez jamais expliqué dans les détails pourquoi vous teniez tant à faire cette expédition… Cette créature n'est pas si dangereuse que ça, non ? »

Un éclat de fureur s'alluma dans le regard du vieillard, un regard qui glaça le sang de son fils qui se rendit compte une fois de plus qu'il avait dû mal choisir ses mots.

« Le Pourfendeur Déchu n'est pas quelqu'un à prendre à la légère mon garçon. J'ai lu tout les textes le concernant, j'ai recueilli de nombreux témoignages de ceux qui ont croisé son chemin et j'ai moi même été témoin de sa perfidie. Ce démon a pris ta mère sous mes yeux, et il a failli te prendre également. »

Il s'approcha et toucha du bout des doigts la cicatrice barrant l'oeil de Reyhan, un geste qui le mit mal à l'aise. Cette marque nette et légèrement boursouflée était remplie d'une énergie corrompue, et il le sentait depuis de nombreuses années.

« P-Pouvez-vous m'expliquer qui est-il exactement ? J'aimerais savoir à quoi m'attendre avec cette cible et responsable de ma balafre. »

L'homme s'approcha de son fils, tout en contemplant l'horizon comme s'il guettait l'arrivée d'un danger imminent.

« Je serais bref mon garçon. Le temps nous est compté. »

Il tira de sa poche une pipe qu'il tassa avec du tabac avant de l'allumer et tirer quelques coups expirant par la suite une légère fumée blanche.

« Le Pourfendeur fut autrefois un grand stratège ange. Nythiel Hrargod était son nom, fils unique et héritier de sa famille. Issu de la haute noblesse, d'une beauté sans pareille, brillant élève et escrimeur, tout portait à croire qu'il allait oeuvrer pour le bien de son peuple et qu'il serait un homme bon. Malheureusement, son arrogance prit vite le dessus sur toutes les qualités qu'il avait pu développer. Il est devenu imbu de lui-même, dur avec plus faible que lui, hypocrite et invivable pour son entourage. Il était détesté, mais malgré tout, les anges avaient besoin d'une personne aussi intelligente que lui pour établir leurs stratégies. Tous le brossaient dans le sens du poil, mais crachaient dans son dos. Nythiel savait qu'il était détesté, mais agissait en petit prince, en personne intouchable. S'ils souhaitaient le détester, il leur donnerait une bonne raison de le faire et se délecterait de leur frustration puisqu'ils ne pouvaient rien faire contre lui. Plus les années passaient, plus il était invivable. Une pauvre jouvencelle lui fut mariée par obligation, une pauvre fille qui finit par se donner la mort par désespoir vu le peu de considération qu'il lui adressait. Selon les dires elle était son objet, sa chose. Il ne la laissait pas sortir de chez eux et elle était soumise à ses ordres et directives. On dit même qu'il ne versa aucunes larmes lors de son enterrement. »

Un lourd silence s'installa entre le père et le fils. Ce dernier semblait pensif, un peu choqué par ce qu'il entendait. On lui avait toujours appris à être humble et courtois, alors qu'une telle personne existe lui faisait froid dans le dos.

« Evidemment un tel comportement de sa part ne lui attira que des ennuis », reprit le vieil homme. « Des hommes mécontents, la famille de sa défunte femme qui réclamait vengeance puisqu'elle était au courant de la manière dont la jeune fille était traitée par son mari. L'arrogance de Nythiel fit qu'il ne vit jamais le piège se refermer sur lui. Il se pensait toujours intouchable, indétrônable. Un assassinat fut maquillé en une soirée en son honneur, pour ses hauts-faits en tant que stratège. Ce soir là, l'ange détesté de tous fut déclaré mort, un soulagement pour tout ses ennemis et ceux qui souhaitaient se venger du mal qu'il avait fait aux autres. Seulement personne n'avait prévu qu'un démon ayant eu vent de la réputation de Nythiel viendrait récupérer son corps encore agonisant sur le sol de marbre de la salle où avait lieu la funeste fête. Il lui fit boire de son sang et le transforma en démon, un démon de pure haine et bestialité qui détruisit tout sur son passage avant de disparaître dans la nuit. Personne n'entendit plus parler de lui pendant des années. On pensait qu'il avait fini par mourir loin de toute civilisation ou qu'il s'était exilé dans une contrée inconnue. Mais un jour de nouvelle lune- »

« Un jour de nouvelle lune le démon reparut à l'entrée du désert dans une tempête de feu. »

Cette voix inconnue mais puissante et caverneuse fit sursauter les deux hommes. Se tournant vers le sommet de la dune où ils s'étaient arrêtés, ils aperçurent une silhouette se découper à la lueur de la lune. Une silhouette imposante, menaçante, munie d'immenses ailes et d'une paire de cornes sur le front. Des runes inconnues brillaient d'une lueur verdâtre sur son corps, la même lueur que l'on pouvait retrouver dans son regard. C'était à peu près tout ce que l'on pouvait apercevoir de la créature à cet instant.

Reyhan porta la main à la dague qui était accrochée à sa ceinture. Il sentit soudainement le regard perçant du démon se poser sur lui, ce qui lui glaça le sang et l'arrêta en plein milieu de son geste.

« Laisse ton jouet où il est gamin. »

« Nythiel… Sale monstre... »

Contrairement à son fils le vieil homme lui ne semblait pas craindre la présence du démon à quelques mètres d'eux. Le concerné se tourna vers le vieillard, un rictus moqueur aux lèvres.

« Moi, un monstre ? »

Il se redressa de toute sa hauteur, ailes déployées, le rendant encore plus imposant que ce qu'il n'était déjà. Il fit quelques pas lent et calibrés en direction du vieux.

« Entendre la version de mon histoire transmise par les humains me fera toujours rire. Enfin… Presque rire. Pour quelqu'un de cultivé tu es bien sot vieille branche. »

L'expression de l'homme se durçit, tandis que celle de Nythiel devenait plus moqueuse et condescendante. Sans prévenir, il l'attrapa à la gorge et le souleva du sol comme s'il ne pesait absolument rien. Un râle s'échappa de la gorge du vieillard qui cherchait à respirer, sous le regard horrifié de son fils. Le démon lui l'observa un moment sous tout les angles, comme s'il cherchait à se souvenir de quelque chose.

« … Ton visage m'est familier… Le temps ne t'as pas épargné, mais je me souviens clairement de la souffrance et de la détresse que tu as ressenti alors que ta femme agonisait en dansant dans mes flammes. Vos cris en harmonie résonnent encore à mes oreilles. »

Nythiel resserra sa prise sur le cou de l'homme qui essayait malgré tout de répliquer en griffant son bras et en donnant des coups de pied en direction de son abdomen. Le démon ne broncha pas cependant.

« Tu me cherchais ? Eh bien tu m'as trouvé. Va rejoindre ta chère et tendre à présent. »

Un craquement sonore se fit entendre et le corps de l'homme tomba mollement au sol, le cou complètement tordu.

« P-Père ... »

Reyhan fut pris d'une nausée soudaine à la vue du corps sans vie de son paternel. Il plaqua une main sur sa bouche et voulut s'enfuir, mais ses jambes ne le portèrent pas. Il s'affala lourdement dans le sable, tremblant de peur et de chagrin. Nythiel démontra alors de l'intérêt pour lui et s'approcha à nouveau. Le garçon était incapable de bouger et voyait déjà sa mort arriver, cette main puissante et griffue lui attraper le cou et le tordre comme celui d'un lapin qu'on venait de prendre au piège. Et pourtant il n'en fut rien.

L'ombre menaçante qui le surplombait laissa place à la lueur de la lune. Le démon était accroupi face à lui, même si ainsi il demeurait toujours impressionnant. Il était impossible de deviner ses intentions actuellement. Il prit la parole après un silence qui sembla durer une éternité.

« L'égoïsme de ton père lui aura coûté la vie en plus de faire de toi un orphelin. »

« V-Vous l'avez tué alors qu'il était sans défense... »

« Il est venu en pensant être à la hauteur. Il ne l'était pas, c'est tout. »

D'incontrôlables larmes se mirent à couler sur les joues du garçon. Il avait l'impression que les yeux verts du démon transperçaient son âme quand il le fixait directement.

« Crois-tu aux imbécillités qu'il t'a raconté ? »

L'enfant n'osait pas répondre. Il avait l'impression que peu importe ce qu'il dirait, ça lui coûterait sans doute quelque chose. Il garda donc le silence, un silence mortifié, lourd de sens. Nythiel se redressa un peu, son buste se dessinant de nouveau contre la blancheur immaculée de la lune.

« Il n'y a jamais eu de plan d'assassinat.  Il n'y a jamais eu de démon assez perfide pour venir s'accaparer mon corps et en faire ce qu'il est aujourd'hui. Non… Ces enfoirés ont fait bien pire que ça. Ils m'ont livré à un démon. Ils m'ont sciemment envoyé à ma propre déchéance, pour se donner une bonne raison de tous se monter contre moi. Ils ont osé se servir de mon sens de l'honneur pour se débarrasser de moi. Ils ont voulu m'humilier pour qu'au final je sois celui qui les humilie pour les punir de leur bassesse. Evidemment la seule version de cette histoire qui est restée est une version arrangée de façon à les discréditer le moins possible. Je n'ai jamais été bon. Mais ils m'ont fait devenir pire encore. »

A ces mots les paumes de ses mains s'enflammèrent et il fit s'abattre un torrent de flamme sur la monture qui accompagnait les deux voyageurs. Le cheval se mit à hennir de douleur et galoper comme un fou furieux droit devant lui malgré le feu qui le consumait rapidement. Il fit à peine quelques mètres que son cadavre calciné s'effondra dans le sable, répandant une horrible odeur de chair brûlée en même temps. La peur s'empara à nouveau de Reyhan qui venait de voir son seul moyen de fuite se faire calciner sous ses yeux.

Il sursauta lorsque Nythiel tapa de la patte près de lui. Son regard et ses pensées étaient tourné vers les horreurs qu'il venait de voir et il en avait presque oublié la présence du démon à ses côtés.

"Je ne suis pas une bonne personne petit. Les légendes ne mentent pas à ce sujet. Mais je préfère rester dans mon coin, vivre en solitaire. C'est vous autres, mortels comme immortels qui cherchez à me confronter. Je n'ai jamais rien demandé d'autre que la solitude, mais chaque fois quelqu'un vient troubler mon exil soit pour chercher des querelles, soit pour se venger, soit pour me proposer de rejoindre une guerre qui ne m'intéresse pas. Conseil, Rebelles, Kardryars,... Ils pourraient bien s’entre-tuer sous mes yeux que je ne choisirais pas d'autre camp que le mien. Ce serait trop facile d'offrir ma puissance à qui que ce soit alors qu'une centaine d'années auparavant j'ai été trahi et humilié par ma propre espèce, qui a été jusqu'à traîner mon nom dans la boue pour que je sois haï des mortels."

Reyhan ne pipait mot, incapable de trouver quelque chose d'intelligent ou sage à répondre au monstre qui lui faisait face. Il ne savait pas pourquoi il lui racontait tout cela et n'y comprenait pas grand chose. Il était encore jeune et avait à peine eu le temps d'être initié à la magie ou au combat. Il n'avait jamais vu une seule bataille, c'était la première fois que son père l'avait emmené hors de leurs terres. Et voilà qu'il faisait déjà face à celui qui serait certainement son bourreau. Il recula doucement, sans quitter le démon du regard. Sa main tritura le sable sous lui un moment, avant que dans un élan d'adrénaline il n'en lance une poignée dans les yeux de Nythiel et se relève en chancelant pour fuir aussi vite que lui permettaient ses jambes. Il n'avait aucune idée de pourquoi il avait fait ça, ni où il irait s'il échappait au démon. Mais il essayait quand même par pur désespoir.

Soudain il sentit quelque chose lui agripper les épaules et ses pieds se décoller du sol. Pris de panique, Reyhan commença à se débattre alors qu'il voyait le sol s'éloigner de lui et l'imposante silhouette du démon qui le surplombait, s'envolant vers le ciel étoilé. Dans cette montée vers les cieux il pouvait sentir toute la puissance de la créature qui le tenait par les épaules et plantait ses ongles tels des griffes dans sa chair.Le garçon leva la tête, ses yeux brillants de larmes qu'il retenait durement et l'air absolument effrayé.

"L-Lâchez moi! Laissez moi partir!"

Il vit une expression amusée se dessiner sur les traits du démon. Un rictus qui ne présageait rien de bon apparut sur ses lèvres.


"Hm... Il suffisait de demander petit."

Nythiel le lâcha d'un coup. Un cri déchirant se fit entendre dans la nuit puis fut soudain interrompu après qu'un bruit sourd ait retenti. L'air satisfait le démon observait en contrebas le corps désarticulé du gamin qu'il venait de faire tomber. Lui et son père faisaient une menace de moins désormais. Et il avait eu une bonne raison de les tuer. Ils lui voulaient du mal. Et lui vouloir du mal signifiait vouloir du mal à la seule personne qu'il protégerait de sa vie en ce monde.

Le démon retourna bien vite à sa cachette au fin fond du désert de Lewtia. Personne ne trouverait les corps des deux imprudents à qui il avait ôté la vie dans cette partie de l'immensité sableuse alors il ne s'inquiétait pas de potentielles représailles. A flanc de falaise se trouvait l'entrée bien dissimulée d'une caverne. Depuis qu'il était devenu une créature corrompue, Nythiel vivait ici, loin de toute civilisation afin d'être en paix. Rares étaient ceux qui avaient trouvé sa cachette et étaient encore en vie aujourd'hui.

Il se posa avec force devant l'entrée de la grotte. Elle ne payait pas de mine de l'extérieur, mais la cavité à l'intérieur était immense, bien assez pour que son imposante carcasse puisse y vivre correctement. Cependant il ne vivait pas seul ici.

Nythiel s'était toujours fait passer pour un grand solitaire. Mais en vérité... Il avait aussi quelque chose à protéger. Taya, sa fille, âgée d'une vingtaine d'années. Alors qu'il entrait dans leur demeure, il aperçut la jeune femme endormie près du feu qu'ils avaient allumé plus tôt. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres et il vint lui placer une couverture sur les épaules. Il l'observa ensuite un moment. La jeune rouquine était le portrait craché de sa mère. Les mêmes boucles de feu, les mêmes tâches de rousseur, la même forme de visage.

Oui Nythiel avait causé la mort de sa première épouse du temps où il était un ange. On le disait incapable d'aimer ou d'avoir de l'empathie. Pourtant, en l'espace de quelques mois il avait appris ces quelques sentiments positifs, grâce à Aria, la mère de Taya. Leur rencontre avait été un pur hasard. Le démon se traînait blessé dans une forêt au pied d'une montagne quand la chasseresse était apparu devant lui. Elle avait eu assez d'audace pour le soigner contre son gré, alors qu'il était sur les nerfs et prêt à tuer si nécessaire. Au final, il n'avait rien fait de tout cela. Il l'avait laissée repartir. Et il se rendit compte quelques mois plus tard qu'il avait fait le bon choix.

Il avait continué de voir Aria, en apprenant plus sur elle et son clan qui était descendu des montagnes pour éviter de terribles tempêtes. Et au final, au fil de leurs discussions, il avait appris à l'apprécier, puis à l'aimer. Il pensait pouvoir être heureux avec elle, jusqu'à ce qu'elle ne doive lui annoncer son départ imminent pour retourner dans les montagnes avec son peuple. Il ne pouvait malheureusement pas la suivre et fut contraint de rester dans des contrées plus accueillantes alors qu'il voyait sa belle retourner vers des contrées hostiles. Néanmoins il avait développé un lien tellement puissant avec Aria qu'il pouvait communiquer par télépathie avec elle de temps en temps. Et c'est ainsi qu'il avait appris que son idylle avec la belle rousse leur avait offert un enfant. Un bonheur, mais également un malheur pour les deux amants. Le clan de la chasseresse n'approuvait pas cet enfant et le démon lui ne pouvait pas venir la chercher pour la sauver de leurs mauvais traitements. Alors il continuait à s'enquérir de la santé de sa belle par la pensée. Jusqu'au jour où elle allait accoucher et qu'il entendit sa douce voix pour la dernière fois, qu'il l'entendit prononcer des mots qui allaient le marquer à tout jamais.

"Si tu le vois un jour... Notre enfant... Tu lui diras que je l'aime... Non?"

Quelques heures après, il eut l'impression que son coeur partait en miettes. Il avait senti Aria partir, le quitter pour toujours. Jamais auparavant il n'avait ressenti de pareil chagrin. C'était peut être même la seule fois où il avait pleuré la mort de quelqu'un. Désespéré il avait passé les mois et les années qui suivirent à tenter de grimper la montagne pour récupérer leur enfant à Aria et lui. Il avait la même présence que sa mère, seulement le démon ne pouvait pas lui parler puisqu'il ne l'avait jamais vu. Il ne savait même pas s'il s'agissait d'une fille ou d'un garçon. Mais chaque fois qu'il tenta une ascension il se frotta aux caprices du climat glacial de la région ou alors ne trouvait nulles traces du clan d'Aria.

Et finalement un jour, alors qu'il allait essayer une nouvelle fois de gravir la montagne, les dieux semblaient avoir voulu l'écouter pour une fois.

Il avait entendu pleurer dans la forêt. E se rendant à la source des pleurs, il découvrit une petite fille. Une petite fille à la chevelure de feu et aux traits si familiers qu'il comprit bien vite qu'il s'agissait de l'enfant que Aria avait porté. Il l'avait pris sous son aile, sans toutefois mentionner qu'il était son père. Malgré tout il s'occupa d'elle comme un véritable père. Elle lui avait expliqué ce qui s'était passé pendant les quelques premières années de sa vie, à quel point les gens de son clan ont été horrible avec elle et qu'elle avait fini par les tuer sans le vouloir, dans un accès de colère. L'enfant s'en voulait tellement elle était pure et encore naïve du monde qui l'entourait. Il l'avait donc rassurée, il l'avait logée, nourrie, protégée. Comme un vrai père il lui avait appris ce qu'elle devait savoir de la vie; il lui avait appris à chasser, se battre, survivre en terrain hostile et fabriquer ses propres armes en plus e contrôler ses pouvoirs. Lorsqu'elle fut un peu plus mature il lui avait révélé être son véritable père même si ça le déchirait de lui apprendre qu'elle ne connaîtrait jamais sa mère. Néanmoins, cela ne les empêcha pas de vivre en tant que famille heureuse toutes ces années.

Nythiel s'installa à côté de sa chère fille en soupirant. Oui, il avait de la chance de l'avoir à ses côtés, même si Aria n'était plus de ce monde. Elle illuminait ses journées, surtout quand le monde est contre lui en permanence. Le démon étendit ses immenses avant de s'allonger en jetant un dernier regard à la rouquine puis créa une légère bourrasque pour affaiblir le feu de camp. Les ombres se firent plus imposantes contre les parois de la caverne et le bric-à-brac qui y était entreposé. Il ne rejoindrait jamais de camp dans les guerres magiques mais une chose était sûre; il se battrait jusqu'à la mort pour Taya, quoi qu'il arrive. Un sourire triste se dessina sur ses lèvres alors qu'il ne lâchait pas sa fille du regard.

"Je t'aime de tout mon coeur, Taya. Peu importe la distance qui nous sépare et les épreuves que l'on traversera... Tu seras toujours ma fille adorée, ma fierté,... que ton sommeil soit fait de doux rêves..."

Il lui sembla voir un sourire se dessiner sur les traits fins de la rouquine alors que le feu finissait par s'éteindre. Il ferma les yeux, afin de sombrer dans un sommeil tourmenté comme il le vivait si bien depuis plus d'un siècle. Demain il tuerait de nouveau. Demain il protégerait encore une fois la lumière de sa vie. Demain encore il ferait savoir au monde qu'il serait toujours là malgré les médisances et les rumeurs.


Capacités / Armes

Télépathie - Nythiel a la capacité de communiquer avec les êtres vivants par la pensée. La cible entend alors sa voix résonner dans son esprit comme s'il parlait directement en face d'elle. Ce pouvoir a une portée limitée toutefois. Plus sa cible se trouve loin, plus il sera difficile pour Nythiel de communiquer avec elle. Il doit également avoir un contact visuel avec la personne avant de pouvoir entrer dans son esprit et cette dernière doit se trouver au maximum dans un rayon de un kilomètre autour de lui. Une exception est faite pour les rares personnes qu'il connaît bien et affectionne, rivaux ou proches de lui. Il peut communiquer avec elles sans les voir directement et dans un rayon de 5 kilomètres.

Magie infernale - En tant que mage Nythiel contrôle un feu corrompu, autrefois énergie pure et lumineuse lorsqu'il était un ange. Autrefois feu blanc éthéré, il est désormais vert comme l'énergie démoniaque qui coule dans ses veines. Ces flammes sont sous son total contrôle et il les modèle comme bon lui semble. De colonnes de flammes à apparences de félins ou autres animaux, la forme de ce feu démoniaque n'a pour limite que l'imagination de Nythiel. Néanmoins plus la masse de feu créée est importante plus le démon se fatigue et a de chances de se brûler avec. Il s'agit de sa principale arme en cas de combat.

Nythiel est assez polyvalent, il ne porte sur lui qu'un couteau de chasse. Comme il est débrouillard n'importe quoi peut lui servir d'arme et son passé de guerrier fait qu'il sait manier l'épée et l'arc, bien qu'il n'en utilise plus très souvent.



Joueur

PSEUDO / PRÉNOM ∆  Huhu
AGE ∆  Huhu

EXPÉRIENCE EN RPG ∆  Huhu

COMMENT TU NOUS A TROUVÉ ∆  Huhu
AS-TU DES CHOSES A SIGNALER ∆  Huhu

CODE DU RÈGLEMENT ∆  Soon Huhu


©️️ World of Vasterya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[ MODÉRATRICE ]
» Membre du Conseil & Rebelle «

avatar
Date d'inscription : 21/07/2017
Messages : 87
Kahos : 1675

Feuille de personnage
Informations:
Relations:
Pouvoirs :
[ MODÉRATRICE ]» Membre du Conseil & Rebelle «

MessageSujet: Re: As We Fall || Nythiel   Mar 1 Mai - 22:01

FIRST /PAN/

J'te nem déjà bae, bon courage pour ta fifiche ♥️

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[ FONDATRICE ]
Chef & Elite de la Rébellion

avatar
Date d'inscription : 11/06/2017
Messages : 561
Kahos : 2432
Localisation : Derrière toi

Feuille de personnage
Informations:
Relations:
Pouvoirs :
[ FONDATRICE ]Chef & Elite de la Rébellion

MessageSujet: Re: As We Fall || Nythiel   Jeu 3 Mai - 10:46

Hey rebienvenue Keurkeur
Bon courage avec ta fichette m'sieur ! Wink

_________________


« I will be the deadly feather of the rebels for the magic to be restored to us »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-vasterya.forumactif.com/

» Elite des Aëriths «

avatar
Date d'inscription : 12/03/2018
Messages : 45
Kahos : 870

Feuille de personnage
Informations:
Relations:
Pouvoirs :
» Elite des Aëriths «

MessageSujet: Re: As We Fall || Nythiel   Ven 4 Mai - 7:44

Rebienvenue à notre champion national avec un avatar d'enfer GagnamStyle #lagérance

_________________


Fiche prez' - RP et Liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-vasterya.forumactif.com/t298-lucrezia-mawlake

∴ Petit Nouveau ∴

avatar
Date d'inscription : 01/05/2018
Messages : 6
Kahos : 123

MessageSujet: Re: As We Fall || Nythiel   Sam 19 Mai - 2:00

Merci bien les amis huhuu

J'annonce que le monsieur cornu est à présent terminé \o/

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: As We Fall || Nythiel   

Revenir en haut Aller en bas
 
As We Fall || Nythiel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World of Vasterya :: Gestion du personnage :: Fiches de présentation-
Sauter vers: