AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Recherches des prédéfinis.

Nous avons quelques prédéfinis qui n'attendent plus que vous !
Serez-vous tentés pour incarner l'un d'eux ?


Partagez | 
 

 Fou est celui qui veut se frotter à moi || Sighild Valhana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
» FONDATRICE «
Chasseuse de Primes» FONDATRICE «Chasseuse de Primes
avatar


Date d'inscription : 25/07/2017
Messages : 56
Kahos : 575
Localisation : Ici ou ailleurs, peu importe

Feuille de personnage
Informations:
Relations:
Pouvoirs :

MessageSujet: Fou est celui qui veut se frotter à moi || Sighild Valhana   Mar 25 Juil - 21:56


Sighild Valhana
Fou est celui qui veut se frotter à moi


24 ans - Elfe - Neutre - Archère



NOM ∆ Valhana
PRÉNOM ∆ Sighild
AGE ∆ 24 ans
SEXE ∆ Féminin
ORIENTATION SEXUELLE ∆ Bisexuelle

RACE ∆ Elfe - Vampire
CLASSE ∆ Archère
CLAN ∆ Voyageurs - Chasseuse de prime & Mercenaire
MONTURE ∆ Cheval noir nommé « Syvirr »
FAMILIER ∆ Une chouette blanche

__________

TAILLE ∆ 1M85
COULEUR DES YEUX ∆ Rouges
COULEUR DE CHEVEUX ∆ Noirs

STYLE VESTIMENTAIRE ∆ Des armures qu'elle achète aux marchands lors de ses voyages, elle garde une tenue parfois osée mais s'en fou royalement. Sighild porte aussi en permanence son arc et son carquois de flèches
SIGNES PARTICULIERS ∆ Deux tatouages sur ses yeux



Caractère

Très franchement, je ne suis pas commode. Certains me surnomment « L'Ombre », je suis tellement discrète et aisée pour espionner les gens que je peux parfois passer inaperçu, même si mes pupilles rouge sang ne sont faciles à dissimuler.

On me décrit souvent comme une anarchiste : c'est vrai. Je n'aime pas les lois. Je n'aime pas qu'on me commande, je ne suis pas quelqu'un de docile. Il faut savoir que j'aime faire ce que je veux, quand je veux, et avec qui je veux. Sauf dans le cadre d'un contrat que j'aurai signé, mais là encore, ça reste à prouver puisque je m'autorise parfois quelques petites libertés.

Autant vous dire tout de suite : je déteste le Conseil. Ils m'insupportent. Ces gens-là méritent la Mort, je n'irai pas jusqu'à dire que je pourrais me ranger du côté des Kardryar, mais je n'aime pas ces Dirigeants. Ils sont corrompus jusqu'à la moelle et ils pensent tout savoir, et tout diriger. J'ose espérer qu'un jour, des personnes feront tomber la balance. Mais très honnêtement, du moment que je peux vivre ma vie, plus rien n'a d'importance. Rejoindre les Rebelles ? Non. Ni les Kardryar. Pourtant, j'ai déjà eu un message de leur part me proposant un marché et une belle récompense si j'entrais dans leur guerre politique, j'ai simplement utilisé le papier utilisé comme allume-feu. Pour vous dire à quel point je me fous royalement d'eux. En ce qui concerne les Rebelles, je n'ai strictement aucune idée sur eux, je ne les connais pas, et j'ai simplement eut vent de leur action en faveur de faire tomber le Conseil. J'aurai pu leur prêter main forte, mais m'impliquer dans tout ça ne me plaît pas bien que je partage leurs idées, la Magie doit être restaurée, parce qu'effectivement, je suis touchée et limitée dans mes pouvoirs.

En résumé, je ne suis pas quelqu'un qui aime se mêler aux autres : je suis ma propre loi, et je suis seule maîtresse de moi-même. Pourtant, je raffole des tavernes et des soirées qu'elles organisent. Je suis une voyageuse et Vasterya, je la connais bien ! Au cours de mes périples, j'ai amassé pas mal de connaissances sur ces Terres autrefois en paix. J'ai même réussi à approcher la Tour des Dieux, mais vu que je ne crois pas en ces Divinités, j'ai fais demi-tour, la seule zone dans laquelle je ne me suis jamais rendue est bien, ce sont les Terres Maudites, mais un jour, j'irai.

Me concernant, j'adore me battre, étant fidèle à mon arc que j'ai confectionné de mes propres mains avec l'aide de mon défunt père, je reste toujours éloignée pour être à l'aise dans mes visées. L'archère de l'ombre, c'est bien moi, du moins, c'est le surnom qu'on pourrait me donner. Je suis très agile quand il s'agit d'agir la nuit ou dans la pénombre.

Autrement, je ne tape dans la romance. J'ignore si je suis faite pour ressentir de tels sentiments à l'égard d'une personne, ayant toujours été seule. Je préfère être solitaire. Qui sait quelle personne je pourrais être si j'étais vraiment amoureuse ?... L'amour nous rend faibles...


Histoire

Je suis née sois l'Etoile d'une Elfe qui n'allait pas se faire embarquer dans ses divergences politiques inutiles.
Mes parents m'ont mise au monde dans la Forêt des Murmures. Disons qu'en réalité, je n'étais qu'un fardeau pour eux puisque je suis un accident de parcours si vous voyez ce que je veux dire. Ils ne m'ont jamais très appréciée finalement. Je le sais. Et j'en paie encore aujourd'hui les conséquences d'une enfance passée sans l'amour de mes géniteurs. J'ai été élevée par un ami de la famille. Un Valhana aussi Elfe. Tout comme moi. Et lui, il m'a appris beaucoup de choses et à fait de moi une personne impeccable.
J'en ai toujours voulu d'ailleurs à mes parents de m'avoir abandonnée comme ça et de ne pas avoir assumé leurs conneries. Oui, effectivement, malgré tout, ça, je les aime de m'avoir mise au monde, mais au fond de moi, je leur en veux énormément.

Le temps passa, et j'étais devenue une petite fille qui voulait découvrir le monde. Très jeune, j'avais demandé à mes parents adoptifs (que j'ai toujours considéré comme mes parents) si je pouvais un jour découvrir tout le reste de Vasterya entièrement, pour que ces terres n'aient plus aucun secret pour moi.
À l'heure actuelle, je n'ai jamais pu tout explorer, quelques régions dont les Terres Maudites. Mais ça se fera un jour ou l'autre, car par contre, je tiens un minimum à ma peau, et je n'irai pas seule. Je ne suis pas bête, ni idiote.

Tôt, également, j'ai appris à me servir d'une arme pour me défendre alors un loup féroce m'avait attaquée pendant que je cueillais des pommes sur l'arbre de notre parcelle de terre cultivable. J'avais pris le premier pieu en fer qui m'était arrivé sous la main pour l'enfoncer en plein cœur de l'animal qui tomba agonisant au sol. Ce fut mon premier meurtre. Je ne m'en remettais pas, je me souviens être allé pleurer dans les bras de mon père adoptif qui tentait de me câliner. J'étais bien trop choquée par l'attaque, et par la mort que j'avais causée. J'avais honte de moi. Je ne pouvais plus regarder droit dans les yeux le cadavre du loup mort transpercé par un pieu pour ramoner la terre en plein cœur. J'avais en plus de ça bien visé... Je voulais simplement me défendre, c'est tout. Rien de plus.

En grandissant, je développai une grande affection pour le tir à l'arc. Mon père (adoptif, je le rappelle, mais je l'ai toujours considéré comme mon véritable paternel) m'entraîna alors à bien viser avec mes flèches. Ma passion débordante pour cette arme m'a valu le titre de « l'Archère des Ombres », puisque finalement, je me suis retrouvée bien plus à l'aise lorsque je devais être furtive, et surtout à la nuit couchante.

Je devais avoir dix-huit ans lorsque j'ai appris la réelle existence d'un conflit qui perdure à l'heure actuelle : Conseil et Kardryar. J'ignorais également qu'un petit groupe de Rebelles voulaient libérer la magie dan tout Vasterya, je suis de leur avis, seulement, je n'ai jamais eu envie de me mêler à cette histoire politique, tout ce que je veux, c'est profiter de ma vie, et de dénicher des contrats alléchants. J'ai quitté le foyer familial à l'aube de mes dix-neuf ans pour vivre et faire ma vie, bâtir mon avenir. Durant de longs mois, je me suis prostituée parce que je n'arrivais pas à me faire un nom dans le milieu, et ne pas avoir de salaire était dur pour survivre, alors j'ai arpenté les trottoirs. Je me suis toujours sentie humiliée, mais il fallait bien gagner sa vie. Mais tout cessa lorsque pour la première fois, un haut placé chez les Kardryar me demanda si j'étais capable de mener à bien une mission assassinat. Évidemment, quand on me parle de ça, je n'ai qu'une hâte : de réaliser sa demande. Je me suis absente une longue semaine afin d'honorer ma part du contrat et quand je suis revenue auprès de cette personne elle me proposa de rejoindre leurs rangs tant mes capacités les intéressaient. Seulement, je n'aime pas prendre part dans un conflit, et je déclinai l'invitation.
Une seconde fois, j'avais reçu une lettre de la même personne, me proposant de nouveau la même chose, sauf que cette fois, je ne donna pas lieu à une réponse, et exaspérée par ce comportement, je brûlai le papier pour m'en faire un allume-feu.

C'est ainsi que j'erre dans Vasterya, alternant entre mon métier de mercenaire chasseuse de primes et du bon temps dans les tavernes. Je m'entraîne sans relâche à la maîtrise de mes capacités et d'améliorer mon tir à l'arc. Qui sait, peut-être, un jour je prendrai part à ce conflit, mais pour le moment, je m'en tiens éloignée.
Évidemment, les Kardryar firent tourner une sorte de rumeur chez certains de leurs rangs et désormais mon surnom de jeunesse devient réalité : « l'Archère de l'ombre ». Beaucoup me surnomment ainsi et peu de gens connaissent mon véritable nom. Et ce n'est pas plus mal. Je continue donc de parcourir les terres de Vasterya... Encore et encore.


Capacités / Armes

En toute honnêteté, j'ai toujours été passionnée par les arcs et les flèches, depuis ma tendre enfance avec mon paternel, je m'entraîne à la maîtrise de l'arc. C'est pour cela que je me bats avec mon fidèle Arc et mes flèches.

Niveau magie, je ne suis pas une experte, mais je sais que je suis affiliée à la nature et aux ombres : je sais me repérer dans le noir grâce à une vue exceptionnelle qui m'a été conférée par mes iris rouges, me donnant ainsi une vision nocturne active évidemment lorsque la nuit tombe et disparaît à l'aube. Si je me retrouve dans un gros nuage de fumée, elle ne me servira à rien du tout.

Étant donné que le Conseil à décidé de brider la magie, je me retrouve très peu avancée dans le contrôle de mon unique pouvoir qui pourrait peut-être devenir mortel si j'en abuse bien trop, mais vu que notre Magie naturelle à été limitée, je ne risque rien, hormis peut-être un malaise à la rigueur.

Et pour finir, mon ultime pouvoir me permet de charger dans mes flèches du feu, l'embrasement sombre d'une flamme de couleur noir et rouge, donc bien plus sombre que la couleur normale du feu. Mais également, vu que j'ai obtenu le pouvoir de la pyrokinésie au feu sombre noir et rouge qui m'offre la possibilité de créer et manipuler les flammes. Mais évidemment, à la moindre pluie tout s'éteint. C'est là la limite de mon pouvoir et je ne pourrai jamais faire affront à un élémentaire bien à l'aise avec cet élément. Me demandant ainsi beaucoup d'énergie.

Ah et aussi. Apparamment un de mes parents étaient un Vampire, et de ce fait j'ai hérité de son gêne et je suis une métissée entre un Elfe et un Vampire. Ce qui résulte que j'ai besoin de boire du sang pour survivre un minimum, pas autant que les vampires purs sang néanmoins. Si je ne me nourris pas suffisamment, mes capacités en seront limitées également.



Joueur

PSEUDO / PRÉNOM ∆ Coucou c'est Shay ♥️
AGE ∆ Je le garde secret =)

EXPÉRIENCE EN RPG ∆ Zieutez ma première fichette o/

COMMENT TU NOUS A TROUVER ∆ C'est simple : je l'ai fondé  huuuh
AS-TU DES CHOSES A SIGNALER ∆ J'AIME  wu  kur

CODE DU RÈGLEMENT ∆ Validé


©️ World of Vasterya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fou est celui qui veut se frotter à moi || Sighild Valhana
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La rose n'a d'épines que pour celui qui veut la cueillir. 〘PV Nagareboshi Ruika〙
» Ïdon ou la Nostalgie de celui qui VEUT rester jeune!
» Qui veut se frotter à moi ?
» seule recherche (pv celui qui veut)
» « Celui qui veut être un homme doit être un anticonformiste. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World of Vasterya :: Gestion du personnage :: Fiches de présentation :: Présentations validées-
Sauter vers: